Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !


Le député Pamphile Malaika élu dans la circonscription de Muyinga salue les initiatives du gouvernement burundais dans le but de redresser le secteur minier. Toutefois, cet élu du peuple regrette que l’Office Burundais des Minerais n’ait pas fait son travail convenablement. Il demande que la loi portant sur la prévention et la répression de la corruption soit mise en œuvre afin que toutes les recettes minières soient perçues par le trésor public.



Par: Isanganiro , lundi 15 octobre 2018  à 16 : 36 : 39
a

Tout commence le 26 septembre 2018 lorsque le conseil nationale de la sécurité qui a pris la décision de suspendre toutes les sociétés minières pour un mois. Général Major Silas Ntigurirwa, secrétaire permanent dudit conseil avait accusé ces sociétés de fraude, à l’origine de la suspension. « Le conseil national de sécurité constate que la plupart des entreprises et coopératives qui exploitent et vendent les minerais se livrent à la fraude de ces minerais en violation de la loi en vigueur. Pour ce faire, le Conseil National de Sécurité prend la décision de suspendre toute activité de ces dernières pour une durée d’un mois à partir du 1er octobre 2018 en vue de remettre l’ordre et la conformité à la loi dans ce secteur », rassure cet officier de l’armée burundaise dans un communiqué lu à la RTNB le 26 septembre le mois dernier.

Deux semaines après cette annonce, c’est le 2eme Vice-Président de la République Joseph Butore qui va rencontrer les sociétés minières. Selon les statistiques de la Banque de la République du Burundi, environs 45 millions de dollars américains étaient escomptés entrer dans les caisses de l’Etat pour l’exercice 2017 mais n’est entré qu’une somme d’environ 16 millions de dollars. Pour l’année en cours, sur plus de 35 millions de dollars américains que le Burundi espérait récolter jusqu’au mois de septembre ,il n’a enregistré que 13 millions de dollars américains. Joseph Butore a expliqué à ces sociétés minières et comptoirs que la décision prise par le gouvernement via le conseil de sécurité est irréversible, dans le but de développer le secteur minier.

« L’OBM a été défaillant », selon le député Pamphile Malaika.

Cet élu du peuple de la circonscription de Muyinga espère que toutes les initiatives du gouvernement s’inscrivent dans le cadre de trouver solutions aux problèmes qui se posent dans ce secteur. Cependant il jette le tort à l’Office Burundais des Minerais qui n’a pas exercé convenablement ses fonctions. « L’alarme lancée ne devrait pas provenir du conseil national de sécurité mais plutôt du ministère. Nous avons également suggéré que la production et l’impact financier soient séparés lors du rapport de 2017 mais cela n’a pas été fait », déplore le député de Muyinga.

Ce membre de la chambre basse du parlement demande que la loi portant prévention et répression de la corruption soit mise en œuvre pour redresser le secteur minier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

477 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 23 %)

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence,(popularité : 20 %)

Rumonge : L’huile de palme flambe,(popularité : 18 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 17 %)

Turkish Airline au Burundi bientot,(popularité : 17 %)

Le Burundi sur le point de produire du pétrole,(popularité : 17 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 17 %)

Les jérémiades des victimes du marché central ,(popularité : 16 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 15 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 15 %)