Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années




Par: Désiré Nimubona , vendredi 27 avril 2012  à 15 : 39 : 54
a

L’ancien député Léon Manwangari, l’un des fondateurs du Palipehutu se montre satisfait après que le Gouvernement ait accepté le rapatriement des restes du fondateur du mouvement Palipehutu, Remy Gahutu, mort et enterré en Tanzanie.

Selon Manwangari, le Gouvernement leur a fait gain de cause, en acceptant, après une requête au Gouvernement par la famille et les membres du FNL, de rapatrier les restes du fondateur du PALIPEHUTU, Remy Gahutu, mort en Tanzanie le 17 août 1990, dans des circonstances encore confuses.

Leon Manwangari, qui salut ce pas en avant de reconnaître le rôle important joué par le fondateur du « mouvement des revendications de la majorité », a aussi fait savoir que même les restes du Général Donatien Misigaro, premier fondateur et organisateur de la branche armée du PALIPEHUTU dès sa création, lui aussi enterré en Tanzanie, seront rapatriées au Burundi pour qu’ils soient enterrés dignement.

Il ajoute également que les tombes de ces deux burundais ont été enterrés dans des endroits sécurisés pour éviter la disparation de leurs restes.

Ainsi par exemple, Léon Manwangari souligne que ces deux hommes avaient été enterrés dans une cimetière militaire, un endroit, selon lui sécurisé, et chaque année, une délégation burundaise se rend sur ces deux tombes pour un recueillement et l’entretien de ces deux tombes.

Actuellement, le Burundi se prépare à accueillir les restes du roi Mwambutsa qui sont attendues vers la fin de ce moi d’avril 2012 en provenance de la Suisse.

Elles seront ensuite exposées au public qui veut lui rendre un dernier hommage, au palais des arts et de la culture, au centre ville de Bujumbura, comme le ministre de la culture l’a annoncé ce jeudi à Bujumbura.

Le roi Mwambutsa avait été enterré en Suisse après sa mort en 1977 suite à une interruption de sa dose médicale en signe de protestation de la mort de son fils NtareV qui venait d’être tué avec des milliers de burundais.

Ses restes seront par la suite acheminés vers son ancien palais de Muramvya, au centre du Burundi, un palais, actuellement en train d’être préparé pour accueillir son ancien locataire.

Entre temps, les recherches des restes du dernier roi du Burundi, NtareV, tué, lui aussi dans des circonstances farouches le 29 avril 1972, à Gitega. C’est dans cette optique que le ministre de la jeune, du Sport et de la Culture, Jean Jacques Nyenimigabo, demande à quiconque aurait des informations sur le lieu où le corps de Charles Ndizeye a été jeté de pouvoir témoigner.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1926 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 5 %)

Pierre Nkurunziza devrait respecter les Accords d’Arusha et la constitution ,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

L’UPRONA se dote de nouveaux organes ,(popularité : 4 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 4 %)

Le président du parti APDR destitué ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 4 %)