Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.


Les résultats de l’examen d’état édition 2018 ne sont pas fameux au lycée Bubanza. Comme le rapportent les responsables de cet établissement, le taux de réussite est de 7,4 %. Les causes principales de ces faibles résultats sont notamment le manque de matériels didactiques ainsi que le manque d’enseignants qualifiés dans certains domaines. Les parents se lamentent et demandent au gouvernement de résoudre ces problèmes afin que leurs enfants puissent effectivement réussir dans les prochains jours.



Par: Isanganiro , jeudi 18 octobre 2018  à 14 : 23 : 08
a

Dans la section Langues par exemple, seulement 9 élèves sur 58 sont parvenus à avoir 50% à l’examen d’Etat. En scientifique B, un seul élève a eu la moitié sur 23 que compte la section. En scientifique A et en Sciences sociales et humaines, parmi les 80 élèves que comptent ces sections, personne n’est parvenu à avoir 50% selon les responsables de cet établissement qui disent également avoir connu un manque criant de matériels didactiques, mais aussi l’école a été caractérisée par un manque d’enseignants qualifiés dans certains domaines tout au long de l’année scolaire.

« Tenez par exemple, nous n’avions qu’une seule machine qui tourne dans toutes les sections. Comment nos élèves pouvaient-ils réussir le cours de TIC (Technologie de l’informatique et de la communication) alors qu’ils n’ont pas fait suffisamment d’exercices de travaux pratiques ! Aussi, nous n’avons aucun enseignant qualifié en informatique », explique le directeur du lycée Bubanza. Serges Bayagirimana dit également que les élèves ont aussi obtenu de faibles résultats même dans d’autres cours comme en entrepreneuriat et qu’en général, le taux de réussite est de 7,4%.

Cela étant, les parents se lamentent et demandent à l’État de résoudre ces problèmes de manque de matériels et d’enseignants afin que les élèves puissent prochainement relever leurs résultats. « C’est vraiment déplorable de voir que nos enfants enregistrent un taux de réussite de 7%, nous implorons vraiment au ministère de l’éducation nationale d’essayer de trouver solution à ces problèmes. Que nos enfants réussissent et continuent à l’université ! Cest ce que nous avons toujours souhaité », se désole Sabokwigura Balthazar l’un des parents.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

172 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé



a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires





Les plus populaires
CTB : Communiqué de presse Bujumbura ,(popularité : 17 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 5 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 5 %)

Cibitoke : les syndicats des enseignants contre les contributions obligatoires ,(popularité : 5 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 5 %)

L’Union Européenne déçue par la nouvelle loi sur la presse ,(popularité : 5 %)

La loi de la jungle se taille de l’espace à Bujumbura ,(popularité : 5 %)

L’OBR et la police seraient impliqués dans ces fraudes ?,(popularité : 5 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 5 %)

Les bourses d’excellence victimes des accords d’Arusha ,(popularité : 5 %)