Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens


Le ministère de la santé publique s’est adressé au ministère de l’intérieur en date du 26 Octobre pour demander la suspension de toutes les associations des tradipraticiens et des diététiciens . Le ministre Thaddée Ndikumana accuse de travailler hors éthique médicale.



Par: Isanganiro , mardi 6 novembre 2018  à 10 : 40 : 19
a

Dans cette correspondance, Dr Thaddée Ndikumana indique ces derniers jours, les actions de ces tradithérapeutes ne respectent plus l’éthique médicale. Pour lui, les conséquences néfastes pèsent sur la santé de la population. Cependant, le ministre de la santé reconnait que lesdites associations ont été agréées par le ministère de l’intérieur, mais regrette qu’elles se servent des agréments reçus pour exercer l’art de guérir. "Aucun contrat de partenariat entre le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida et ces associations n’a été signé avant de se lancer à guérir ", déplore t-il. cette suspension temporaire a pour but, poursuit le ministre Ndikumana, de réglementer ce secteur de la médecine traditionnelle.

En réaction, certains malades qui se confiaient à ces associations disent être inquiétés par cette mesure. Pour eux, le prix de leurs médicaments est abordable en plus d’un accueil chaleureux qui leur est réservé. Ils demandent au ministère de la santé publique de collaborer avec les concernés pour trouver un terrain d’entente pour le bien-être de la population.

Même son de cloche au niveau du cadre d’expression des malades CEMABU. Sylvain Habanabakize, le porte-parole indique qu’il s’est avéré que la médecine traditionnelle a une grande importance mais trouve très important que ce secteur soit régulé et fonctionne en collaboration avec la médecine moderne.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

175 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati,(popularité : 20 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 17 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 17 %)

Le désarmement forcé se poursuit dans différents quartiers de la capitale Bujumbura,(popularité : 16 %)

Muyinga : Imbonerakure, source du désordre,(popularité : 15 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 15 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 15 %)

Kigwena : Des bandits armés disparaissent dans une réserve,(popularité : 15 %)

Karusi : Un pasteur rwandais arrêté par les services secrets,(popularité : 15 %)

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier,(popularité : 14 %)