Economie : "Le secteur minier doit être régulé"


Le Chef de l’État Pierre Nkurunziza a rencontré ce mercredi dans la province Ngozi différents intervenants dans le secteur minier dans l’objectif d’évaluer l’état des lieux après la décision du conseil national de sécurité de suspendre toutes les activités d’extraction des mines et carrières. "ceux des minerais qui n’ont pas respecté leurs obligations seront punis conformément à la loi", dit le porte-parole adjoint de la présidence.



Par: Isanganiro , mercredi 7 novembre 2018  à 17 : 32 : 56
a

Cette réunion a vu la participation de certains membres du gouvernement , le corps judiciaire, les forces de défense, sécurité, administratifs locaux et ceux de l’environnement. Elle avait pour but, dit Alain Diomède Nzeyimana, porte-parole adjoint du président burundais d’évaluer l’état des lieux de la mesure du conseil national de sécurité suspendant pour un mois les activités des coopératives exploitant les minerais et carrières à l’artisale au Burundi. Dans son exposé, le Ministre Côme Manirakiza a indiqué que les défis du secteur minier restent énormes aussitôt que la loi sur l’exploitation des mines et carrières n’est pas respectée.

Les intervenants déplorent que plus de 30 millions de dollars américains n’ont pas été rapatriés par les exportateurs à la banque centrale. Selon le porte-parole adjoint du président , dans les meilleurs délais, le Conseil des Ministres burundais va se réunir et mettra au grand jour une liste de tous exportateurs des pierres précieuses qui n’ont pas pu rapatrier les fonds dus à la BRB. "Ceux qui n’ont pas respecté leurs obligations seront punis conformément à la loi en privilégiant que ces fonds soient récupérés", a dit A Dimede Nzeyimana.

Pour que ce secteur soit plus bénéfique pour le pays, poursuit -il, parmi les recommandations formulées figure l’exploitation industrielle au détriment de l’exploitation artisanale . Cette réunion intervient après différentes rencontres du ministre de l’énergie et des mines avec toutes les coopératives des mines et carrière dans toutes les régions du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

85 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 7 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 4 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 3 %)

L’Inde et le Burundi signent un mémorandum d’entente,(popularité : 3 %)

Comment accroitre la pauvreté au Burundi ,(popularité : 3 %)

La monnaie burundaise flotte, que faire ?,(popularité : 3 %)

La transparence de la caisse du marché central mise en cause,(popularité : 3 %)

Le syndicat des commerçants sommé de disparaitre,(popularité : 3 %)

Un projet qui ne rassure pas les affiliés de l’INSS,(popularité : 3 %)

Les boissons et limonades en hausse de 7,3% en moyenne ,(popularité : 2 %)