La demande d’Agathon Rwasa rejetée


Le ministre de l’Intérieur vient de s’adresser à l’honorable Agathon Rwasa pour lui signifier son désagrément face à sa demande d’agrément du parti politique dénommé FNL Amizero y’’Abrundi. Le ministre Pascal Barandagiye explique qu’ils ont constaté que les sigles, emblèmes et devise de ce parti sont semblables à ceux d’un autre parti déjà agréé.



Par: Isanganiro , jeudi 8 novembre 2018  à 16 : 19 : 50
a

Dans un délai ne dépassant pas deux mois, un délai requis et réglementé par la loi régissant les partis politiques au Burundi pour avoir une réponse, le ministre Pascal Barandayiye rejette la demande de l’agrément du parti FNL Amizero y’Abarundi.

Dans une correspondance adressée au député Agathon Rwasa ce jeudi, le ministre Pascal Barandagiye explique qu’après une analyse approfondie du dossier de demande, "nous avons constaté que des sigles, Emblèmes et Devise de votre formation politique en quête d’agrément sont semblables à ceux d’un parti déjà agrée " écrit le ministre Barandagiye.

Malgré cette désapprobation, le ministre de l’intérieur salue le courage de ce politicien pour ses actions visant à faire avancer le processus démocratique au Burundi. Toutefois, il lui recommande le respect de l’article 27 de la loi no1/16 du 10 Septembre 2018 portant organisation et fonctionnement des partis politiques au Burundi. "Sans préjudice des droits acquis, aucun parti politique ne peut se doter de nom, de sigle ou autres signes identiques ou apparentés à ceux d’un autre parti", lit-on dans la lettre envoyée à Agathon Rwasa, premier vice-président de l’Assemblée Nationale.

Cette demande avait été introduite en date du 14 Septembre 2018. Juste quelque jours après, le président du parti FNL Jacques Bigirimana, au cours d’une conférence de presse s’est plaint, suppliant le ministre de l’intérieur de rejeter la demande arguant que les signes qu’a présentés Agathon Rwasa, y compris le nom sont ceux de son parti, un argument qu’avait rejeté Agathon Rwasa.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1094 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret





Les plus populaires
Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux,(popularité : 19 %)

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation",(popularité : 7 %)

Le CNDD-FDD s’en prend à l’Eglise Catholique,(popularité : 6 %)

Déclaration du Secrétaire Général de l’ONU sur le Burundi,(popularité : 6 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 5 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 5 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 5 %)

Vie chère : les remous autour des biens mal acquis ,(popularité : 5 %)

Sans diplôme de licence, il veut être président ,(popularité : 5 %)

Presse : Les questions clées pour l’avenir seraient sans réponse ,(popularité : 5 %)