Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo


Les habitants de la zone Nzewe en commune Gahombo de la province Kayanza se disent satisfaits du projet d’adduction d’eau potable des robinets par le don du peuple japonais via la croix rouge Burundi. Néanmoins, certains de ces habitants font savoir que ça fait un bon temps que l’eau n’y coule plus. Le directeur général de l’agence burundaise de l’hydraulique, de l’assainissement base en milieu rural déplore des irrégularités techniques observées dans ce projet et invite les concernés de les lever.



Par: Isanganiro , vendredi 9 novembre 2018  à 17 : 10 : 15
a

Mardi, dans une immense joie , ces habitants de la zone Nzewe en commune Gahombo de la province Kayanza apprécient de projet de réhabilitation et extension d’une adduction d’eau potable des robinets par le don du peuple japonais via la croix rouge Burundi. Pour certains, une partie de de la population se rendait très loin de leurs domiciles pour avoir une eau potable. Pour un autre homme, certains de ces robinets sont implantés près des structures sanitaires."Ils permettront aux garde malades de s’approvisionner en eau dans un abcès de temps et en quantité suffisante", dit un homme de la localité.

JPEG - 16 ko

Néanmoins, certains de ces habitants font savoir qu’il y a des robinets dans lesquels l’eau que l’eau n’y coule plus , il y a un bon temps. Le directeur général de l’agence burundaise de l’hydraulique, de l’assainissement base en milieu rural déplore ces irrégularités techniques. Sindihebura Apollinaire demande aux concernés de les lever en fin que l’eau puisse arriver à destination comme il faut avec un débit suffisant.

L’ambassadeur du japon au Burundi Miyashita Takayuki avec sa résidence à kigali au Rwanda, a demandé aux bénéficiaires de prendre avec soin ce don de la part du peuple japonais. Ce projet d’adduction en eau potable a été réalisé par la croix rouge dans deux communes de la province kayanza : Rango et Gahombo avec un montant de 105 382 dollars américains, soit environ 200 000 000 de francs burundais. Selon les études faites par la croix rouge Burundi ce projet sera bénéfique pour environ 70 000 personnes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

292 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé



a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires





Les plus populaires
Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes ,(popularité : 11 %)

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé,(popularité : 10 %)

La Centrale Hydroélectrique de Ruvyironza endommagée,(popularité : 7 %)

Gouvernance : S’agit-il d’un chevauchement des ministères ?,(popularité : 7 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Burundi : La Radio Isanganiro souffle sa 13ème bougie dans la tristesse,(popularité : 6 %)

Université du Burundi : Colère du Ministre de tutelle,(popularité : 6 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 5 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 5 %)

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système,(popularité : 5 %)