Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent


Les activités de sensibilisation du projet du plan directeur innovant de la ville de Bujumbura, vision 2020-2045 ont été organisées lundi et mardi au cours de cette semaine à Bubanza. Les habitants de cette province redoute une probable expropriation.



Par: Isanganiro , vendredi 23 novembre 2018  à 09 : 45 : 14
a

Selon ce Plan directeur innovant de la ville de Bujumbura, vision 2020-2045, le centre-ville est réservé au infrastructures à caractère commercial et administratif. Au Nord, la ville s’étendra jusqu’à Gihanga dans la province de Bubanza et la réserve de la Rukoko sera aménagée comme lieu touristique selon Salvator Nakumuryango qui avait représenté le ministre des transports,des travaux publiques , de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire.

« Au sud, Kabezi et Kanyosha, seront réservés aux hôtels et des sites touristiques tout au long du littoral du lac Tanganika. La ville de Bujumbura sera agrandie 10 fois plus qu’elle l’est aujourd’hui et comptera 913,4 km² alors qu’elle couvre actuellement 121km² », a ajouté Salvator Nakumuryango. Il a, en outre, précisé que c’est un projet qui vient à point nommé et revêt d’une importance capitale. "Ce plan vise développer tous les secteurs de la vie du pays" a t-il justifié.

Les habitants de certains centres de Bubanza ont soulevé leurs inquiétudes au cours de cette réunion qui a duré deux jours. Les uns pensent qu’ils seront purement expropriés de leurs terres, les autres pensent que l’agriculture et l’élevage, leurs activités principales n’auront plus de place. « Je ne crois pas qu’un simple citoyen sera à mesure de s’adapter et construire une maison conformément aux normes qui seront exigées. Et je pense sans me tromper qu’on va nous chasser de nos terres. Et puis, quelle sera la vie des citoyens qui ne vivaient qu’à l’agriculture et l’élevage ? », s’inquiète l’un des participants.

L’assistant du ministre, Salvator Nakumuryango rassure et a expliqué que tout est prévu en faveur de la population. « Tout a été prévu telles que des indemnisations pour ceux qui ne seront pas à mesure de s’adapter au projet. et des espaces pour l’agriculture et l’élevage ont également été réservés », a-t-il martelé.

Lors de la campagne de la sensibilisation aux citadins ce jeudi , l’assistant du ministère ayant les travaux publics dans ses attributions a appelé les habitants de la capitale Bujumbura à se préparer pour le plan innovant de la ville de Bujumbura 2045. Salvator Nakumuryango précise que ceux qui n’auront pas des moyens pour ériger des constructions répondant aux normes exigées se verront déplacer dans milieux en fonction de leurs moyens.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

842 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »



a

Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours



a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme





Les plus populaires
Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours ,(popularité : 32 %)

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »,(popularité : 12 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 7 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 6 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 6 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 6 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 6 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 6 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)