Rumonge : Mugerangabo a débordé


Une quarantaine de maisons d’habitation détruites, des biens et des animaux domestiques emportés par les eaux de ruissellement ou ensevelis sous les décombres des maisons, des tuyaux hydrauliques cassés, tel est le bilan des dommages causés par le débordement de la Mugerangabo lors des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville de Rumonge et ses environs l’après-midi de ce jeudi 22 novembre 2018. Les victimes demandent assistance.



Par: Isanganiro , vendredi 23 novembre 2018  à 17 : 02 : 37
a

Le matin de ce vendredi 23 novembre 2018, l’heure était à la récupération des tôles du moins là où elles étaient encore sur place le long de la Mugerangabo, un gros canal bétonné pour l’évacuation des eaux de pluies. Ce canal avait cédé et a envahi les maisons situées sur ses bords jusqu’à environ deux mètres de hauteur notamment entre la 8ème et la 10ème avenue.

D’autres biens comme les équipements des maisons, des documents, des animaux domestiques comme les poules, les canards, les chèvres et moutons ont été emportés par les eaux de ruissellement ou tout simplement sont morts sous les décombres.

A 10h de ce vendredi 23 novembre 2018, le bilan faisait état de 37 maisons d’habitation détruites et plusieurs biens et animaux emportés ou péris sous les décombres dans ces circonstances selon un bilan dressé par l’administration communale de Rumonge qui déplore les tuyaux de la REGIDESO cassés, provocant une rupture momentanée de la fourniture en eau potable dans la ville de Rumonge.

Ce qui était visible, c’est le grouillement des mouches sur ces décombres, les gens rencontrés sur place ont déclaré que ce serait probablement le début de la décomposition des animaux domestiques morts sous les restes des maisons. Et à ces personnes de demander la désinfection rapide de ces zones avant qu’il ne soit tard.

Alors que l’administration communale de Rumonge avait promis une aide d’urgence à ces sans abri dès ce jeudi soir, Célestin Nitanga administrateur communal de Rumonge dit que cette opération a dû être reportée pour ce vendredi, juste le temps pour identifier les vrais victimes. Aussitôt cette identification terminée, des vivres et habits disponibles seraient distribués à ces sinistrés selon l’administrateur de Rumonge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

355 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge



a

Gihanga : Une attaque armée coûte la vie d’une personne



a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd





Les plus populaires
Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier,(popularité : 10 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 9 %)

Les Etats-Unis accusent le Rwanda de chercher à "déstabiliser" le Burundi ,(popularité : 7 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 7 %)

Muyinga : Imbonerakure, source du désordre,(popularité : 7 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 7 %)

Lycée Bururi : La crise continue,(popularité : 7 %)

Kigwena : Des bandits armés disparaissent dans une réserve,(popularité : 7 %)

Burundi –Securité : Agathon Rwasa, inquiet de sa sécurité,(popularité : 7 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 7 %)