Vol direct Bujumbura-Johannesburg de nature à rapprocher les deux peuples




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 28 avril 2012  à 11 : 33 : 56
a

« La fête de la liberté est célébrée pendant tous les mois d’avril en souvenir des héros qui ont payé de leur vie le long combat de la lutte contre la politique de l’apartheid dont Oliver Tambo et Chris Hani, » ce sont les propos de l’Ambassadeur de l’Afrique du sud au Burundi ce vendredi lors de la fête de la liberté du peuple sud africain. Il a indiqué que cette fête dans un contexte problématique pour certains pays africains.

« Au moment où nous célébrons cette fête, le sang du peuple africain ne cesse de couler, nous pensons à la Somalie, au Soudan, au Mali. L’enfant africain ne cesse de saigner, » a indiqué l’ambassadeur sud africain au Burundi.

De la part ce diplomate, l’Afrique a besoin des personnes dévouées, sensibles à la douleur de l’autre pour la dignité de nos peuples. Les leaders devraient faire preuve de courage et lutter contre la corruption et la dilapidation des biens de l’Etat. Pour lui, la reconnaissance de la fraternité se cherche encore particulièrement dans ces pays africains où la guerre fait des victimes.

S’exprimant sur les liens qui existent entre le Burundi et l’Afrique du Sud, il a dit que désormais les deux peuples vont davantage tisser liens notamment grâce à l’existence d’un vol direct Bujumbura-Johannesburg qui a commencé ce vendredi même.

« L’Afrique du Sud continuera à accompagner le Burundi dans sa marche vers la recherche de la paix, raison pour laquelle le processus de désarmement du Burundi reste son champ de bataille, » a-t-il indiqué.

Le ministre de la sécurité publique qui avait représenté le gouvernement dans ces cérémonies a parlé de satisfaction.

L’Afrique du sud a beaucoup aidé le Burundi pendant les négociations inter Burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

825 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 31 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 13 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 12 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)