La hollande accorde un don de 100 millions de dollar au Burundi répartis en 4 ans




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 28 avril 2012  à 11 : 35 : 34
a

« L’histoire montre que la liberté est déterminante dans l’évolution de toute société, de tout gouvernement et de toute économie. Le devoir de rendre compte est indispensable dans tout gouvernement. » Ce sont les propos du chargé d’affaire de l’ambassade de Hollande au Burundi ce vendredi lors de la célébration de la reine de Hollande à Bujumbura, une fête dans laquelle avaient aussi pris part la plupart des diplomates accrédités à Bujumbura.

S’exprimant à propos de la cherté de la vie, un sujet qui fait remous entre la société civile et les acteurs politiques Burundais depuis bientôt 3 mois, ce diplomate a plaidé pour un partage équitable des richesses du pays.

Selon lui, la hausse des prix de l’eau et de l’électricité, la problématique de l’impôt professionnel sur les revenus ont inéluctablement des incidences négatives sur la vie des basses couches de la population.

« Mieux vaut prévenir que guérir, » son clin d’oeil au gouvernement de Bujumbura.

L’ambassadeur de la Hollande au Burundi a dit que son pays ne ménagera rien dans ses actions en vue de soutenir le Burundi. En 4 ans, une enveloppe de 100 millions de dollars américains a été prévu pour soutenir le Burundi notamment dans les domaines de la santé, de la sécurité, de la sécurité alimentaire et autres, selon toujours ce diplômate.

La ministre de la santé, Madame Sabine Ntakarutimana a indiqué le gouvernement Burundais se réjouit des liens d’amitié qui existent entre le Burundi et la Hollande.

La Hollande a aidé le Burundi particulièrement dans le secteur du renforcement des capacités de la police au cours des 5 dernières années. Le projet de police de proximité n’en est qu’une illustration.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

842 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 11 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 10 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 9 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 9 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 9 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 8 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 8 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 7 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 7 %)