Actualité thématique

Economie


Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques

Environnement


Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues

Justice/Droits de l’homme


L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui

Santé


Hôpital Mpanda : Contribution de 2000 tournant vers une amende de 20 litres de gasoil suspendue par le ministère

Sécurité


Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi

Société


« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge

Sport et culture


L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 18 ntwarante 2019

Débat


Mosaïque, 16 mars 2019

Diaspora


Karadiridimba, 17 ntwarante 2019

Economie


Umuyange, 6 Munyonyo 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 18 ntwarante 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 28 ruhuhuma 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 8 ruhuhuma 2019

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 15 ntwarante 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 17 ntwarante 2019


Editorial : " Mieux vaut santé que fortune !"




Par: Isanganiro , mardi 8 janvier 2019  à 14 : 40 : 14
a

Mieux vaut santé que fortune dit un adage turc , un dicton qui devrait inspirer des burundais qui consomment sans cesse différentes boissons, fabriquées au Burundi et en particulier dans la ville de Bujumbura.
La boisson portant le nom de gingembre gonfle différentes boutiques aussi bien à Bujumbura qu’en provinces. Souvent elle porte le logo du Bureau Burundais de Normalisation ; ce même bureau qui affirme que certaines unités de production travaillent sans autorisation.

Une interrogation persiste , pourquoi de telles boissons continuent a envahir le marché burundais ? Certaines autorités concernées par cette problématique se contentent de prolonger les délais pour que ces unités de transformation puissent se conformer en la matière mais en attendant, ces unités, elles, ne cessent pas de fonctionner. Et dans l’ entretemps , le consommateur, ne cesse d’ en prendre.
Certains consommateurs disent étancher leur soif , pour d’ autres c’ est une cure pour la colonne vertébrale, et pour d’ autres encore, cette fois les hommes, c’ est un stimulant sexuel. Des habitants affirment avoir déjà senti des douleurs au bas ventre , ils restent inquiets quant aux composants de ces boissons .

Certaines organisations de la société civile, ainsi que le ministère de la santé se plaignent que de telles boissons ont des conséquences néfastes sur la santé humaine. De nombreuses inquiétudes surgissent alors , ou réside réellement le nœud du problème , pourquoi la fabrication de ces boissons continue dans l’illégalité , qu’ est-ce qui manque pour que ne soient vendues sur le marché que des boissons certifiées . L’on ne saurait passer sous silence l’ initiative prise par des instances habilitées de déverser certaines de ces boissons prohibées notamment Kanyanga , l’Inkoneseri , Muraha etc, mais alors quid du gingembre ?

Comprenez-nous bien ; nous ne sommes pas contre ceux qui voudraient bien investir , loin de là . nous ne disons pas non plus que le gingembre est en soi nuisible, non. Notre inquiétude réside sur la persistance dans la fabrication de telles boissons en dehors des normes requises. Il est grand temps que les concernées se ressaisissent ; nous citons notamment et nommément les ministère du commerce , celui de la santé et celui de la sécurité publique sans oublier le rôle de la population qui devrait être plus vigilante sur sa santé car , "Qui maîtrise sa soif, maîtrise sa santé" dit ce proverbe breton , a bon entendeur salut .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

190 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message