François Bizimana quotte négativement le parti Uprona




Par: Désiré Nimubona , vendredi 14 octobre 2011  à 19 : 27 : 41
a

Le député Francois Bizimana s’insurge en faux contre les propos tenus par le président du parti Uprona, des propos selon lesquels, le parti Uprona n’est pas responsable, ni de près ni de loin de ce qui est en train de se passer au Burundi ces derniers jours.

Dans une conférence de presse de ce mercredi à Bujumbura, une journée avant la célébration de l’assassinat du héros de l’indépendance nationale, le Prince Louis Rwagasore, le président de l’Uprona avait fait savoir que la constitution n’accorde pas assez de force au premier vice président de la république pour prendre des mesures au niveau du gouvernement.

Selon Bizimana, député au sein de l’East African Legislative Assembly, même le petit peuple qui ne possède pas de mandant public peut dire quelque chose. Selon lui, le parti Uprona, en tant que deuxième force et formation politique au pouvoir, devrait plutôt assumer ses responsabilités au lieu de décevoir ceux qui ont voté pour lui.

François Bizimana demande plutôt à l’Uprona de quitter le gouvernement s’il n’est plus à mesure de conseiller positivement le gouvernement.

Le président de l’Uprona avait souligné dans une conférence de presse que quitter le gouvernement n’est pas une solution, tout en regrettant la recrudescence de l’insécurité et les tensions politiques de ces derniers jours au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2686 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum ,(popularité : 2 %)

Que dit la presse belge à la veille de la visite Philippe et Mathilde ?,(popularité : 2 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 2 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 2 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)