François Bizimana quotte négativement le parti Uprona




Par: Désiré Nimubona , vendredi 14 octobre 2011  à 19 : 27 : 41
a

Le député Francois Bizimana s’insurge en faux contre les propos tenus par le président du parti Uprona, des propos selon lesquels, le parti Uprona n’est pas responsable, ni de près ni de loin de ce qui est en train de se passer au Burundi ces derniers jours.

Dans une conférence de presse de ce mercredi à Bujumbura, une journée avant la célébration de l’assassinat du héros de l’indépendance nationale, le Prince Louis Rwagasore, le président de l’Uprona avait fait savoir que la constitution n’accorde pas assez de force au premier vice président de la république pour prendre des mesures au niveau du gouvernement.

Selon Bizimana, député au sein de l’East African Legislative Assembly, même le petit peuple qui ne possède pas de mandant public peut dire quelque chose. Selon lui, le parti Uprona, en tant que deuxième force et formation politique au pouvoir, devrait plutôt assumer ses responsabilités au lieu de décevoir ceux qui ont voté pour lui.

François Bizimana demande plutôt à l’Uprona de quitter le gouvernement s’il n’est plus à mesure de conseiller positivement le gouvernement.

Le président de l’Uprona avait souligné dans une conférence de presse que quitter le gouvernement n’est pas une solution, tout en regrettant la recrudescence de l’insécurité et les tensions politiques de ces derniers jours au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2714 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Sommet USA-Afrique : La question des mandats tombe parmi les premières,(popularité : 6 %)

Fusion des deux FNL en un seul parti dénommé " FNL Iragi rya Gahutu Remy",(popularité : 5 %)

Burundi : Le sommet des chefs d’Etat de l’EAC autour de la crise burundaise ,(popularité : 5 %)

Le Gvn’t burundais campe sur sa position, le CSNU moins satisfait ,(popularité : 5 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 5 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 5 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 4 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 4 %)

Réverien NDIKURIYO élu Président du Sénat,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 4 %)