Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Gitega regrette des sanctions prises à son encontre


Lors de la présentation ce jeudi des réalisations du ministère des affaires étrangères, Ezéchiel Nibigira, ministre burundais des relations extérieures a déploré la persistance des sanctions à l’ endroit du Burundi. Cependant, il parle du renforcement de la coopération du Burundi avec d’autres Etats.



Par: Isanganiro , vendredi 15 février 2019  à 16 : 43 : 19
a

Présentant le bilan ce jeudi des réalisations semestrielles de son ministère, le ministre Nibigira s’indigne que le Burundi reste sur la table de l’ONU alors que la sécurité, selon lui, s’est améliorée."Quelques contraintes ont apparu : la persistance des sanctions injustes infligées au Burundi en application de l’article 96 de l’accord de Cotonou, l’inscription persistante du Burundi sur l’agenda du Conseil de Sécurité de l’ONU et le mauvais voisinage du Rwanda ", explique le ministre Nibigira.
A côté des contraintes citées, Ambassadeur Nibigira ajoute l’insuffisance du budget de fonctionnement alloué à son ministère.

Toutefois, ce responsable de la diplomatie burundaise affirme que le Burundi a renforcé les relations diplomatiques entre le Burundi et d’autres Etats. Selon lui, ces relations diplomatiques se sont beaucoup plus renforcées entre le Burundi et les pays asiatiques."Les autorités du ministère des affaires étrangères ont également effectué une visite à Beijing et ont eu des échanges fructueux avec la Chine sur le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays .Dans le but d’élargir le cercles des amis du Burundi, de nouveaux partenaires bilatéraux ont été identifiés" ; dit le chef de la diplomatie burundaise.

Toutefois, le ministre Ezéchiel Nibigira promet de redoubler d’efforts pour chercher d’autres partenaires ainsi que d’autres nouvelles conventions pour l’année 2019.

Le Burundi est sous les sanctions de l’Union Européenne depuis le 14 mars 2016 au titre de l’article 96 de l’accord de partenariat UE-ACP. L’UE a suspendu tout appui financier direct à l’administration burundaise pour l’orienter au soutien financier à la population et à son aide humanitaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

530 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 41 %)

La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants,(popularité : 12 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 6 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 6 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 6 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 5 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 5 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 5 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 5 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 5 %)