Gitega regrette des sanctions prises à son encontre


Lors de la présentation ce jeudi des réalisations du ministère des affaires étrangères, Ezéchiel Nibigira, ministre burundais des relations extérieures a déploré la persistance des sanctions à l’ endroit du Burundi. Cependant, il parle du renforcement de la coopération du Burundi avec d’autres Etats.



Par: Isanganiro , vendredi 15 février 2019  à 16 : 43 : 19
a

Présentant le bilan ce jeudi des réalisations semestrielles de son ministère, le ministre Nibigira s’indigne que le Burundi reste sur la table de l’ONU alors que la sécurité, selon lui, s’est améliorée."Quelques contraintes ont apparu : la persistance des sanctions injustes infligées au Burundi en application de l’article 96 de l’accord de Cotonou, l’inscription persistante du Burundi sur l’agenda du Conseil de Sécurité de l’ONU et le mauvais voisinage du Rwanda ", explique le ministre Nibigira.
A côté des contraintes citées, Ambassadeur Nibigira ajoute l’insuffisance du budget de fonctionnement alloué à son ministère.

Toutefois, ce responsable de la diplomatie burundaise affirme que le Burundi a renforcé les relations diplomatiques entre le Burundi et d’autres Etats. Selon lui, ces relations diplomatiques se sont beaucoup plus renforcées entre le Burundi et les pays asiatiques."Les autorités du ministère des affaires étrangères ont également effectué une visite à Beijing et ont eu des échanges fructueux avec la Chine sur le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays .Dans le but d’élargir le cercles des amis du Burundi, de nouveaux partenaires bilatéraux ont été identifiés" ; dit le chef de la diplomatie burundaise.

Toutefois, le ministre Ezéchiel Nibigira promet de redoubler d’efforts pour chercher d’autres partenaires ainsi que d’autres nouvelles conventions pour l’année 2019.

Le Burundi est sous les sanctions de l’Union Européenne depuis le 14 mars 2016 au titre de l’article 96 de l’accord de partenariat UE-ACP. L’UE a suspendu tout appui financier direct à l’administration burundaise pour l’orienter au soutien financier à la population et à son aide humanitaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

518 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 9 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 9 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 9 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 9 %)

Le Lieutenant Général inhumé ce samedi à Bujumbura,(popularité : 8 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 8 %)