Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC


Le premier vice-président de la République a présenté ce jeudi devant les parlementaires de l’assemblée nationale et du sénat, les réalisations des dix ministères de son ressort, au cours du dernier semestre de l’année 2018. Des interrogations et suggestions ont été évoquées par les élus du peuple, notamment la question concernant la dette du Burundi envers la communauté est-africaine. Les parlementaires trouvent la nécessité de rembourser la dette.



Par: Isanganiro , vendredi 22 février 2019  à 10 : 26 : 51
a

Gaston sindimwo, le premier vice-président du Burundi, y est allé ministère après ministère, pour parler des réalisations.

Le ministère à la présidence chargé de l’intégration du Burundi à l’EAC avait pour le dernier semestre de l’année, trois programmes essentiels : participer activement aux activités de la communauté ; informer l’opinion sur les réalisations et les projets d’avenir de cette dernière, mais aussi participer et suivre de près l’harmonisation des lois au sein de la région.

Seulement le pays n’a pas contribué financièrement comme il le fallait. Le président de l’assemblée nationale Pascal Nyabenda se montre préoccupé de la dette, et voudrait qu’elle soit remboursée pour une bonne image du Burundi. Selon le premier vice-président de la République, des difficultés qu’a connues le Burundi sont l’une des causes de non remboursement de dettes. Gaston Sindimwo explique par ailleurs que le pays n’a pas de dettes qu’envers la seule EAC. « Nous en avons même dans de nombreuses organisations dont le pays est membre. Je vous dirais que nos arrières envers cette communauté s’élèvent à dix millions et soixante mille dollars. Avec les problèmes que nous avons connus, nous avons eu beaucoup à payer comme arrières et nous avons été bloqués pour tout payer envers l’EAC ».

Un peu plus de quatre millions et demi de dollars ont été payés à la communauté au cours du dernier semestre de l’année 2018. Le premier vice-président burundais et les élus du peuple convergent sur la nécessité de rembourser le reste, soit un peu plus de 10 millions et 600.000 dollars. Seulement, c’est le concours à la fois du gouvernement et du parlement, ont-ils conclu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

109 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi



a

Gitega regrette des sanctions prises à son encontre





Les plus populaires
3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 9 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 9 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 9 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 9 %)

Le Lieutenant Général inhumé ce samedi à Bujumbura,(popularité : 8 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 8 %)