Le budget des élections de 2020 reste en secret


Le budget nécessaire pour les élections de 2020 ne peut être déterminé avant la promulgation de la nouvelle loi électorale selon le président de la commission nationale indépendante CENI, Pierre-Claver Kazihise, qui explique que la question des burundais qui sont entrain de regagner le pays sera analysée le moment venu.



Par: Isanganiro , samedi 30 mars 2019  à 10 : 19 : 48
a

Dans une conférence de presse ce vendredi, Pierre Claver Kazihise, président de la commission électorale nationale indépendante a indiqué que le budget requis pour les élections sera connu après promulgation de la loi électorale par le président de la république. « Le moment n’est pas encore venu de connaitre les moyens nécessaires pour les élections de 2020. Par rapport au budget définitif, on a besoin des donnés des calculs par rapport au code électoral. Etant donné que le code électoral n’a pas encore été mis en place définitivement, il est difficile de prétendre calculer de manière satisfaisante le budget que nous allons utiliser », témoigne-t-il. Toutefois, Pierre Claver Kazihise ajoute que estimations de ce budget peuvent avoir lieu mais regrette-t-il, que les estimations sont toujours fosses.

A la question de savoir si les burundais qui regagnent le pays a partir des camps des refugies auront le droit aux votes, le président de la commission nationale indépendante explique que des rapatriés sera analysée à l’approche des élections de 2020. « Comme c’est autre étape, on ne peut pas dire que la décision est déjà prise. Nous sommes dans la période de sensibilisation sur la culture démocratique, l’étape d’enrôlement viendra six moins avant les élections. S’il sera question de les enrôler, on verra à faire », explique kazihise.

Selon toujours Pierre Claver Kazihise, après la promulgation de nouvelle loi électorale des élections de 2020, la CENI compte organiser des campagnes d’explication de cette nouvelle loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

130 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 30 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 16 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 12 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 11 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 11 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 10 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 10 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 9 %)