Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement


Un employé au bureau provincial de Rumonge est dans les mains du parquet de Rumonge depuis ce vendredi. La secrétaire du gouverneur de Rumonge fait objet d’enquêtes sur son probable détournement de plus de 15 millions de francs burundais, une somme retirée des contributions pour les élections de 2020.



Par: Isanganiro , lundi 1er avril 2019  à 17 : 16 : 43
a

La secrétaire de direction au cabinet du gouverneur de la province Rumonge arrêtée ce vendredi est l’une des personnes de cette province chargées de déposer au compte bancaire l’argent collecté parmi la population pour sa contribution aux élections de 2020.

Cette secrétaire aurait donc détourné plus de quinze millions de francs burundais et le parquet de Rumonge enquête sur ce dossier selon Fréderic Ndayikeza, procureur de la république à Rumonge. Il explique que même la personne qui aurait escroqué cet argent à cette secrétaire est retenue sur ce dossier.

Au moment de leur arrestation, ils étaient à deux mais l’un a été libéré après avoir donné l’argent qui lui manquait selon le procureur de la république à Rumonge.
Cela se produit à Rumonge, une semaine après un cas similaire en commune et la province Bururi. Ici, les chefs collinaires qui avaient été arrêtés, accusés d’avoir détourné des contributions aux élections de 2020 ont été ensuite libérés après avoir payé une somme de plus de quatre millions de franc burundais ; de l’argent qui ne peut en aucun cas disparaitre comme ça selon Nestor nijimbere, administrateur communal de Bururi.

les frais détournés seront recouvrés au plus tard mercredi

Pour le gouverneur de la province rumonge, plus de vingt-cinq millions fbu des contributions destinées aux élections de 2020 ont été détournés dans les cinq communes de cette province. Face à cette situation, Juvénal Bigirimana tranquillise sa population et rassure que ce montant sera recouvré au plus tard ce mercredi et met en garde les administratifs en charge de la collecte de ces contributions. « Quiconque touche sur les contributions aux élections ouvre la boite de pandore », souligne le gouverneur de rumonge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

98 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 23 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 16 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 12 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 11 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 11 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 10 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 10 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 9 %)