Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge


Un soi-disant infirmier pratiquant la circoncision aux enfants en dehors des structures des soins a été arrêté ce mercredi dans le quartier Mirango II de la zone Kamenge en commune Ntahangwa de la mairie de Bujumbura. Six des enfants circoncis ont eu des complications suite à l’opération. Le ministère de la santé interpelle les parents à abandonner ce genre d’interventions sanitaires.



Par: Isanganiro , jeudi 25 avril 2019  à 17 : 52 : 15
a

Gilbert Ndimubandi, c’est l’homme en question qui a été arrêté. Il affirme qu’il est infirmier de niveau A2 après sa formation paramédicale au Kenya. Il indique que ce sont des parents qui sollicitent ce service pour leurs enfants, des opérations de circoncision que ndimubandi effectue à domicile.

Celui-ci reconnait les faits et précise qu’il encaisse une somme de 5000fbu par enfant circoncis. Pour lui, le matériel pour ces circoncisions est acheté à la pharmacie bien que celui qui était à sa disposition n’était pas stérilisé. Le soi-disant infirmier indique qu’il exerce ce travail depuis les années 80.

Six des enfants circoncis ont eu des complications suite à l’opération qui leur ont été administrée. Les autorités sanitaires dans district sanitaire du Nord de Bujumbura informent qu’elles étaient au courant de ces activités de ce soi-disant infirmier mais qu’il échappait à leurs opérations. Ces enfants ont été transférés à l’hôpital.
Le ministère de santé publique interpelle les parents à abandonner ce genre d’interventions sanitaires qui se font à domicile. Jean Bosco Girukwishaka porte-parole de ce ministère appelle les administratifs à contribuer pour décourager ces pratiques.

Gilbert Ndimubandi, le soi-disant infirmier a été remis à l’officier de la police judiciaire en zone Kamenge. Benjamin Ndagijimana, médecin directeur du district du Nord de bujumbura demande que ce dernier soit puni conformément à la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

93 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Gihanga : Une attaque armée coûte la vie d’une personne



a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC





Les plus populaires
Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier,(popularité : 10 %)

Les Etats-Unis accusent le Rwanda de chercher à "déstabiliser" le Burundi ,(popularité : 7 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 7 %)

Muyinga : Imbonerakure, source du désordre,(popularité : 7 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 7 %)

Lycée Bururi : La crise continue,(popularité : 7 %)

Kigwena : Des bandits armés disparaissent dans une réserve,(popularité : 7 %)

Burundi –Securité : Agathon Rwasa, inquiet de sa sécurité,(popularité : 7 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 7 %)

6 bandits armés abattus au centre-ville Bujumbura,(popularité : 6 %)