Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur


Aucune église ne sera plus représentée par un étranger au Burundi ou implantée dans la ville. Le ministre de l’intérieur l’a dit ce vendredi à l’intention des leaders des confessions religieuses. Pascal Barandagiye a en outre demandé aux églises de contribuer aux élections de 2020.



Par: Isanganiro , samedi 27 avril 2019  à 11 : 49 : 17
a

Dans cette réunion tenue ce vendredi dans la capitale politique du Burundi, Gitega, le ministre de l’intérieur a indiqué qu’aucune église ne sera plus représentée par un étranger au Burundi. Pour lui, là où c’est encore le cas, un délai d’un mois a été accordé pour régler cette affaire.

Le ministre Pascal Barandagiye a également souligné que la réunion se tient à un moment particulier où le Burundi s’achemine vers les élections de 2020. Le ministre redoute encore de mauvaises prophéties. « Les faux prophètes, comme il a été seront frappés sévèrement par la loi », a-t-il révélé.

Evoquant d’autres mesures prises par ce ministère contre les églises, Pascal Barandagiye rappelle qu’aucune église n’est autorisée à s’installer dans la ville. « Elles sont déjà nombreuses quitte à ce que la distance prévue par la loi de 300m entre deux églises distinctes ne soit pas respectée.

Au cours de cette réunion, le ministre a appelé les églises à contribuer pour les élections. Certains représentants d’églises ont tenu des promesses de donner leur contribution le 25juin de l’année en cours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

154 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement





Les plus populaires
Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 9 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 5 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 4 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 4 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 4 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 4 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 4 %)

Le sénat approuve 7 gouverneurs dont un journaliste de la radio Isanganiro,(popularité : 4 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 4 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 4 %)