Pierre Nkurunziza appelle les banques à réduire le taux d’intérêt pour la conquête de la sous-région




Par: Désiré Nimubona , mardi 8 mai 2012  à 16 : 34 : 00
a

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, appelle la Kenyan Commercial Bank (KCB) à servir d’exemple aux banques locales dans l’octroi des crédits à faible taux d’intérêt afin de favoriser la population locale à faible revenu.

Dans son allocution lors des cérémonies d’ouverture de l’agence de la KCB au Burundi, Pierre Nkurunziza s’inscrit en faux contre les bilans positifs des banques burundaises. Selon lui, ces banques, dans leurs activités quotidiennes, particulièrement dans l’octroi des crédits, ne songent pas à la population rurale pour son auto-développement.

Nkurunziza appelle aussi cette banque de procéder au recrutement d’un personnel local, c’est-à-dire, un personnel burundais, dans le but de lutter contre le chômage ces derniers jours où les burundais font face à un manque d’emplois.

En plus, le pouvoir de Bujumbura appelle aussi les banques locales de suivre l’exemple des banques de la sous-région, pour se réveiller afin d’ouvrir, comme ces dernières, des guichets dans les pays de la sous-région.

La KCB, est une banque qui vient de compléter son installation dans la région de l’Afrique de l’est en ouvrant un guichet au Burundi. Cette banque compte financer, « à moyen terme », certain projets du cadre stratégique de lutte contre la pauvreté, initié par le gouvernement burundais.

Actuellement, un taux d’intérêt de 18 % est taxé aux crédits par les banques du Burundi, l’un des plus élevé de la sous-région, alors qu’au Kenya par exemple, il gravite entre 15.5% et 19% selon la grandeur du crédit et selon les banques au Kenya, selon FSD Kenya.

Au Burundi, son capital social sera de 14 milliards, et la banque compte aussi faire recours à un personnel plutôt local, comme l’a souligné dans son discours Peter Muthoka, directeur régional de cette banque.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

878 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Extension de la palmeraie dans les zones potentiellement palmicoles du Burundi, l’OHP satisfait du pas franchi,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 2 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 2 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 2 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 2 %)

Les experts se penchent sur la vie économique de l’EAC au Burundi avant l’Union Monétaire ,(popularité : 2 %)

Révision Budgétaire : le rôle des deux chambres du parlement se cherche encore ,(popularité : 2 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 2 %)

Les boissons et limonades en hausse de 7,3% en moyenne ,(popularité : 2 %)