Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité


L’évêque du diocèse catholique de Bururi appelle les burundais à vivre dans l’amour, l’unité, la paix et la justice afin d’éviter que le Burundi ne replonge dans la violence. Monseigneur Venant Bacinoni compare le Burundi à un navire dont le naufrage n’épargnerait personne ;il l’a dit ce samedi 4 mai 2019 à Buta lors de la commémoration du 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité.



Par: Isanganiro , lundi 6 mai 2019  à 17 : 33 : 49
a

En comparant le Burundi à un navire de transport à bord duquel tous les burundais voyagent, Monseigneur Venant Bacinoni, évêque du diocèse catholique de Bururi appelle tout burundais à éviter que ce navire ne chavire car selon lui, c’est tous les burundais qui vont en mourir. Ainsi, le Burundi sera peuplé par des étrangers qui envahiraient très rapidement le pays d’une beauté exceptionnelle comme le disent certains étrangers, avertit ce responsable religieux.

Par ailleurs, les causes potentielles de ce chavirement sont ces conflits interminables et malheureusement les burundais sont eux-mêmes auteurs de ces conflits, des conflits qui pouvaient sagement être évités selon Monseigneur Bacinoni.

Pour cet homme d’église, les burundais doivent s’aimer comme Jésus-Christ le Sauveur le recommande dans les saintes écritures, et suivre cet exemple des 40 séminaristes qui ont refusé de se séparer selon leurs appartenance ethniques jusqu’à en mourir le matin du 30 avril 1997.

Monseigneur Venant Bacinoni a saisi de cette occasion pour annoncer que ces 40 séminaristes, martyrs de la fraternité, sont l’un des trois dossiers que l’église catholique du Burundi a déjà fait parvenir à Rome pour que la Commission pour la Cause des Saints les analyse afin de voir s’ils ne méritent d’être élevés au rang des Saints.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

220 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les albinos demandent plus de protection



a

« Certains droits des métis burundo-européens ignorés »



a

Massacre des Banyamulenge : « 15 ans après, la communauté internationale s’est tue »



a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’





Les plus populaires
CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 34 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 33 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 27 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 22 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 20 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 19 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 18 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 17 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 14 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 14 %)