Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes


Les élèves qui ont échoué au concours national éditions 2017 et 2018 sont appelés à se faire inscrire sur les établissements qu’ils fréquentaient pour repasser cet examen. Les responsables scolaires en province Bubanza regrettent que ces autodidactes viennent au compte-gouttes.



Par: Isanganiro , mercredi 8 mai 2019  à 10 : 25 : 51
a

Dans la direction communale de l’enseignement de Rugazi, le directeur communal fait savoir que seulement 15 élèves qui ont échoué en 2018b se sont déjà fait inscrire. Pour ceux de 2017, personne n’est encore arrivé.

En commune Bubanza, 50 élèves qui ont échoué l’année passée sont déjà enregistrés selon Vincent Kayobera, directeur communal de l’enseignement. « Personne n’est encore enregistré parmi ceux qui ont échoué en 2017 », regrette-t-il.

Les parents contactés indiquent que ceux qui ont échoué au concours en 2017 se sont dirigés dans d’autres domaines de la vie comme l’enseignement des métiers ou encore ils ont été embauchés ailleurs. Et de déplorer que certaines filles parmi ces élèves se sont mariées.

Les responsables scolaires demandent à ces élèves de répondre massivement à l’appel lancé par le ministère afin de pouvoir repasser le concours national étant donné même que les délais d’inscription risquent d’expirer au cours de cette semaine selon les prévisions du ministère.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

34 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 10 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 8 %)

Muyinga : halte à la démographie galopante,(popularité : 7 %)

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises,(popularité : 6 %)

Businde : Une autre Zebiya deuxième génération ,(popularité : 5 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 5 %)

Le personnel de la SOBUGEA face aux difficultés,(popularité : 5 %)

Les grossesses dans les écoles font rage à Muyinga ,(popularité : 5 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 5 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 5 %)