Le Burundi abrite plus de 120 sites touristiques


Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme indique que le Burundi présente plus de 120 sites touristiques. Ce mardi lors des cérémonies d’ouverture d’un atelier de formation sur les techniques de guidage, en faveur de cent vingt deux jeunes venus de toutes les communes du pays. Le ministre Jean Marie Niyokindi regrette que sites ne sont pas bien aménagés.



Par: Isanganiro , mercredi 8 mai 2019  à 11 : 06 : 11
a

Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Monsieur Jean Marie Niyokindi fait savoir que des enquêtes menées ont montré que le Burundi compte cent vingt-six sites touristiques. Il déclare en outre que l’objet de cet atelier est d’avoir un personnel formé dans les domaines du tourisme et de l’hôtellerie.

Toutefois, le Ministre Jean marie Niyokindi souligne que les sites touristiques burundais ne sont pas bien aménagés, et que le BurundI occupe une dernière place dans ce domaine, comparativement aux autres pays membres de la Communauté Est Africaine. Les exemples qu’il avance pour illustrer ces propos sont entre autre l’inexistence d’un bateau qui permettrait aux touristes de faire des excursions sur le lac Tanganyika, et la Source du Nil qui n’a pas d’infrastructures appropriées. C’est ainsi donc qu’il conclut que tout sera fait pour bien aménager tous les sites touristiques.

Un des participants à l’atelier se dit satisfait de la formation. Pour lui, cette formation apportera des fruits dans le sens d’amélioration du tourisme. De cette façon, les communes auront des recettes provenant de ce secteur, du moment que des touristes étrangers ou même des burundais qui visiteront des sites touristiques situés dans des communes devront payer. Le ministre ayant le tourisme dans ses attributions alors demande à chaque commune du pays d’aménager au moins un site touristique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

90 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Le Japon porte secours aux victimes de la malnutrition de Kirundo



a

Bubanza : La distribution de carburant entachée d’irrégularités



a

Burundi : Du dégel « gelé »



a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe





Les plus populaires
Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 23 %)

Karusi : Un incendie décime le marché de Bugenyuzi pour la deuxième fois en moins d’une année ,(popularité : 16 %)

Burundi : Le Japon porte secours aux victimes de la malnutrition de Kirundo ,(popularité : 16 %)

Turkish Airline au Burundi bientot,(popularité : 16 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 16 %)

Muyinga/L’avocat, produit d’exportation,(popularité : 16 %)

Rumonge : L’huile de palme flambe,(popularité : 16 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 15 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 15 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 15 %)