Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers


Le président de la République Pierre Nkurunziza appelle les autorités compétentes à recenser tous les étrangers irréguliers pour les faire retourner dans leurs pays d’origine. De plus, l’établissement des personnes irrégulières au Burundi est l’une des causes de l’insécurité. Le porte-parole de chef de l’Etat ajouté qu’il a été demandé aux responsables des prisons de saisir tous les téléphones mobiles dans les mains des détenus.



Par: Isanganiro , mercredi 8 mai 2019  à 16 : 15 : 12
a

Au cours de cette réunion de sécurité à l’endroit de tous les gouverneurs des provinces du pays qui s’est déroulée ce mardi en commune Mutaho de la province Gitega, le chef de l’Etat a encouragé la quadrilogie pour son rôle de sauvegarde de la paix et de la sécurité sur tout le territoire nationale. Le président Nkurunziza évoque cependant la présence des groupes de gens suscitant des inquiétudes dans différentes provinces du pays. Selon le porte-parole du chef de l’Etat Jean Claude Karerwa, le numéro Un burundais demande aux responsables administratifs et sécuritaires de suivre de près les groupuscules qui souvent quittent leurs provinces à une autre. La circulation en groupes de dizaines est également surveillée.
"Parmi les phénomènes nouveaux qui s’observent aujourd’hui, ce sont les groupuscules surtout dans les provinces de Ngozi, Bubanza et Bujumbura qui, par dizaines, quittent leurs provinces pour aller dans d’autres provinces. Ici le président de la République demande aux responsables de sécurité et de l’administration de suivre de près les mouvements de la population si ils ne sont pas de nature à perturber la paix et la sécurité", rapporte Karerwa, le porte-parole de la présidence.

La possession des téléphones mobiles par les prisonniers constitue un danger. Raison pour laquelle le chef de l’Etat demande aux responsables des prisons de les saisir, indique son porte-parole Jean Claude Karerwa.

Un autre groupe de gens visé par les mesures de sécurité arrêtées au cours de cette réunion est celui des étrangers irréguliers vivants sur le territoire national. Le Président Nkurunziza a demandé aux autorités habilitées de prendre en main cette question en les identifiant pour qu’ils puissent être remis à leurs pays d’origine.

Le chef de l’Etat a profité de cette occasion pour demander à la population burundaise de couper court avec l’intolérance politique qui s’observe en cette période préélectorale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

273 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge





Les plus populaires
Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 17 %)

Une personne tuée dans une attaque visant le chantier des sœurs Oblates à Bujumbura,(popularité : 15 %)

Kigwena : Des bandits armés disparaissent dans une réserve,(popularité : 15 %)

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati,(popularité : 15 %)

Rumonge : Mugerangabo a débordé,(popularité : 14 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 14 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 13 %)

Des armes découvertes chez des jeunes du parti au pouvoir à Mutakura,(popularité : 13 %)

6 bandits armés abattus au centre-ville Bujumbura,(popularité : 13 %)

Bujumbura-IWACU : Une semaine en homage au journaliste Jean Bigirimana,(popularité : 13 %)