Une peur panique sur la colline Kavumu dans Bujumbura rural




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 9 mai 2012  à 19 : 05 : 22
a

"Dans un proche avenir nous voir la population de Kavumupour lui demander de ne pas trop paniquer sur sa sécurité," ce sont les propos de l’administrateur de Kanyosha moins d’une semaine après la découverte d’une liste de plus de 60 personnes de la colline Kavumu en commune de Kanyosha qui seraient à faire passer par les armes.

Les habitants de cette colline vivent dans une peur panique depuis que cette liste est connue. Certains d’entre eux vivent en dehors de leurs ménages pendant la nuit.

« Je suis âgé de plus de 60 ans, je vais rester dans ma maison. Ceux qui veulent pourront me rencontrer sans difficultés et feront de ma personne tout ce qu’ils veulent. Je ne vais quitter ma maison, » dit Jean sindimwo, un vieux homme catéchiste de la localité.

Ces personnes disent que pendant la nuit en particulier, elles observent un mouvement de personnes inconnues, raison pour laquelle elles ont pris l’option ne rester chez elles. Elles jettent en particulier le tord sur le chef de colline Kavumu qui est citée par celle-ci comme le principal élément clé dans la publication de cette de 63 personnes à faire passer par les armes.

Hélas, ce chef de zone réfute toutes ces allégations aujourd’hui portées contre sa personne. Selon lui, les gens qui lui reprochent de cette erreur veulent plutôt entacher sa personne. Il a dit que jusqu’à présent ses subordonnées lui étaient restées fidèles et qu’aucun projet aussi ignoble n’est cours du moins à sa connaissance. Il a indiqué qu’il est en train de tout faire pour chercher ces personnes étrangères dans la région.

La région de Bujumbura rural a enregistré beaucoup de morts après les élections de 2010 dont la plupart avaient des motivations politiques en témoignent les différents rapports d’APPRODH, une des associations pour la défense des droits de l’homme au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

311 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 8 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 6 %)

Les soldats burundais capturent deux points stratégiques en Somalie,(popularité : 4 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 4 %)

Un étudiant burundais en coma depuis mi-avril suite aux coups et blessures infligés par de jeunes indiens ,(popularité : 4 %)

Pour qui roule l’impunité au Burundi ?,(popularité : 3 %)

Rançons sur le lac Tanganyika ,(popularité : 3 %)

Les victimes de l’intolérance politique ,(popularité : 3 %)

Les habitants en mairie de Bujumbura dénoncent la persistance de l’insécurité,(popularité : 3 %)

Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches,(popularité : 3 %)