Une peur panique sur la colline Kavumu dans Bujumbura rural




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 9 mai 2012  à 19 : 05 : 22
a

"Dans un proche avenir nous voir la population de Kavumupour lui demander de ne pas trop paniquer sur sa sécurité," ce sont les propos de l’administrateur de Kanyosha moins d’une semaine après la découverte d’une liste de plus de 60 personnes de la colline Kavumu en commune de Kanyosha qui seraient à faire passer par les armes.

Les habitants de cette colline vivent dans une peur panique depuis que cette liste est connue. Certains d’entre eux vivent en dehors de leurs ménages pendant la nuit.

« Je suis âgé de plus de 60 ans, je vais rester dans ma maison. Ceux qui veulent pourront me rencontrer sans difficultés et feront de ma personne tout ce qu’ils veulent. Je ne vais quitter ma maison, » dit Jean sindimwo, un vieux homme catéchiste de la localité.

Ces personnes disent que pendant la nuit en particulier, elles observent un mouvement de personnes inconnues, raison pour laquelle elles ont pris l’option ne rester chez elles. Elles jettent en particulier le tord sur le chef de colline Kavumu qui est citée par celle-ci comme le principal élément clé dans la publication de cette de 63 personnes à faire passer par les armes.

Hélas, ce chef de zone réfute toutes ces allégations aujourd’hui portées contre sa personne. Selon lui, les gens qui lui reprochent de cette erreur veulent plutôt entacher sa personne. Il a dit que jusqu’à présent ses subordonnées lui étaient restées fidèles et qu’aucun projet aussi ignoble n’est cours du moins à sa connaissance. Il a indiqué qu’il est en train de tout faire pour chercher ces personnes étrangères dans la région.

La région de Bujumbura rural a enregistré beaucoup de morts après les élections de 2010 dont la plupart avaient des motivations politiques en témoignent les différents rapports d’APPRODH, une des associations pour la défense des droits de l’homme au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

325 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 29 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 24 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 23 %)

Expulsion de Pasteur Sosthène Serukiza ; L’Intérieur donne les raisons ,(popularité : 22 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 22 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 21 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 20 %)

Bambo au nord du Burundi en proie à l’intolérance politique,(popularité : 19 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 19 %)

Cibitoke : Les points d’entrées au Congo sur la Rusizi fermés,(popularité : 19 %)