La fondation intahe appelle la famille au dialogue sur le retour des restes du Roi Mwambutsa IV




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 10 mai 2012  à 18 : 57 : 14
a

« Les déchirements ne sont en aucune manière une solution aux divergences de vues. Les bashingantahe appellent au dialogue les deux protagonistes sur le retour des restes du roi Mwambutsa, » tels sont les propos de Cassien Simbare, président de la fondation intahe ce jeudi 10 mai 2012 après les déclarations de Rose Paula Iribagiza, la fille de Mwambutsa IV et en même temps du parti au pouvoir ainsi que celle d’Esther Kamatari, membre du parti monarchique et même temps elle aussi proche du roi en question.

Dans leurs déclarations en effet, ces deux membres de la famille Mwambutsa divergent dans leurs regards sur le retour des restes du roi Mwambutsa Bangiricenge au Burundi.

Très récemment, Esther Kamatari avait dit que la famille royale est totalement contre le retour des restes du roi car le roi avait avant sa mort laissé un testament dans lequel il avait indiqué qu’il ne préférait pas retourner au pays en raison des malheurs il avait vécus et particulièrement la mort de ses enfants.

Quelques jours plus tard, la fille de Mwambutsa IV n’a pas tardé de réagir. Accompagnée de l’ancien président de la république du Burundi Sylvestre Ntibantunganya, Rosa Paula s’est rendue chez l’ombudsman pour lui demander de plaider auprès du gouvernement de Bujumbura pour qu’il programme un tel rapatriement en décembre 2012.

Elle a dit qu’Esther Kamatari ne devrait pas du tout s’y impliquer aussi longtemps qu’elle n’est pas proche de cette famille.

De la part de Rose Paula Iribagiza, le testament de Mwambutsa IV ne vaut pas plus par rapport à l’intérêt du pays notamment parce qu’il l’a écrit sous l’effet d’une colère à laquelle l’on ne devrait pas se soucier aujourd’hui à l’heure de la réconciliation.

Face à ces regards qui sont loin de converger sur le retour des restes du roi, la fondation Intahe par le biais de son président actuel, indique que cette famille devrait créer un cadre de dialogue sans pour autant reléguer à l’écart l’intérêt du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1019 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 52 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 4 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 2 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 2 %)