L’armée demande un soutien de la population pour lutter contre l’insécurité




Par: Désiré Nimubona , mardi 15 mai 2012  à 09 : 44 : 57
a

L’armée burundaise appelle la population à renseigner les corps de sécurité sur la présence des éléments dangereux dans leurs environs.

Le porte-parole des Forces de Défenses Nationales, FDN, le colonel Gaspard Baratuza souligne que la sécurité est une affaire de tous, évoquant que, si la population ne collabore pas, les corps de sécurité ne peuvent pas être partout.

« L’armée ne peut pas être partout », souligne le colonel Baratuza.

Des groupes armés sont signalés dans ces derniers jours dans certains coins du pays où des hommes armés non encore identifiés tendent des embuscades.

Le colonel Gaspard Baratuza intervient une journée après l’attaque à Buringa par des hommes armés, une attaque qui a coûté la vie à un berger.

Une autre embuscade a été tendue contre un véhicule dans la province de Muramvya ce lundi, sur l’axe routier joignant la capitale Bujumbura et les provinces du nord, et trois personnes qui étaient à bord se sont vues dépouillé de leurs biens.

La semaine dernière, l’armée burundaise avait annoncé une opération contre un groupe d’hommes armés avoisinant au moins 40 et dont, selon le colonel Baratuza, une vingtaine s’étaient déjà rendus aux forces de sécurité dans la réserve naturelle de la Kibira, appelant même les autres de se rendre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

612 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 79 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 16 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 4 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Les dessous d’un triple meurtre ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Incendie du marché de Karama en commune Gasorwe ,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Bubanza, un écolier tué par une grenade dans les enceintes de l’école ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)