Bujumbura : Ombudsman réconforté par des audiences de diplômates




Par: , mercredi 16 mai 2012  à 18 : 42 : 25
a

L’avant midi de ce mercredi, le médiateur Burundais Mohamed Rukara était pris par trois audiences accordées aux éminentes autorités dont deux diplomates.

Le premier à être reçu est Kieran Holmes commissaire général de l’Office Burundais des Recettes (OBR). Il était venu présenter le bilan des réalisations de l’office au cours de ce premier trimestre. D’après M. Holmes l’OBR a encaissé plus de 145 Milliards de francs burundais soit une amélioration de 17% par rapport aux recettes enregistrées dans le premier trimestre de l’an dernier.

En toute franchise il a avoué à l’ombudsman burundais, Mohamed Rukara qui se montre ces derniers temps engagé dans la lutte contre la corruption, que 30 milliards ont échappé aux caisse de L’OBR suite aux marchandises ayant échappé au contrôle de cet office. Holmes a toutefois rassuré le facilitateur Rukara que les agents de l’OBR sont sur les bonnes pistes pour recouvrer cet argent.

Cinq minute après sa sortie, c’était le tour du délégué de l’Union Européenne au Burundi.

Stephan De Loecker, dont les récents propos sur les dossiers de corruption, bonne gouvernance et droits de l’homme étaient embarrassant pour le pouvoir de Bujumbura, n’a pas voulu dire beaucoup sur l’objet de sa visite encore moins sur la sécurité de M. Rukara qui fait la une de l’actualité ces jours-ci. "C’est une visite de courtoisie," a signalé S. De Loecker.

11h heure locale, Jean Luc Marx, Représentant du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme au Burundi a adressé un message de soutien à l’Ombudsman Burundais dans ses actions.

Le haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme qui a beaucoup contribué à la mise en place de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme à travers son représentant a souligné que l’institution du médiateur Burundais mérite d’être encouragé car il contribue à la stabilité du pays.

Jean Luc Marx s’est montré satisfait du fonctionnement de cette institution, tout en indiquant également qu’il se sent rassuré que le chef de l’Etat ait pris des mesures de renforcer la sécurité de l’Ombudsman dont, comme son bureau l’a déclaré il y’ a quelques jours, la vie serait en danger.

Pour Luc Marx, le bon fonctionnement de cette institution contribuera à assoir un développement durable du pays.

Toutes ces visites ont témoigné de l’importance qu’accordent les partenaires du Burundi à l’institution du médiateur Burundais, ce qui ne fait qu’encourager l’ombudsman à aller de l’avant, a ajouté le porte-parole de l’institution Jérôme Ndiho.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

919 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 45 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 10 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 5 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 2 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)