Retour des restes de Mwambutsa IV : Qui des deux a raison ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 18 mai 2012  à 11 : 41 : 20
a

« Nous avons transmis une correspondance au secrétariat d’Etat en Suisse à travers laquelle nous demandons que les restes du roi ne soient pas transférés à Bujumbura, » ce sont les propos d’Esther Kamatari, la nièce du roi Mwambutsa IV ce jeudi s’exprimant sur les inquiétudes de la famille royale à propos du transfert des restes de ce roi à Bujumbura prévu le 23 de ce mois.

Mardi de cette semaine, le cercueil en plomb du roi Mwambutsa IV a été enlevé de l’’endroit où il avait été enterré en Suisse en attendant son transfert vers Bujumbura.

Hélas, du côté de la famille royale, le tollé est général. C’est le moins que l’on puisse dire après avoir entendu les propos d’Esther Kamatari.

Cette nièce du roi a dit que la famille n’a pas été consultée avant de déterrer dans un déshonneur total de cet ancien roi du Burundi. Visiblement avec émotion, elle parle aujourd’hui de manipulation politique dans le dossier.

« La famille du roi Mwambutsa IV ne peut pas reléguer au second plan le testament que Mwambutsa IV a laissé avant de mourir dans lequel il avait dit qu’il ne veut pas du tout retourner au Burundi, c’est la raison pour laquelle nous avons transmis cette correspondance au secrétaire d’Etat pour le mettre au courant des inquiétudes de la famille royale, »a-t-elle dit.

La nièce du roi Mwambutsa IV dit que la Suisse est un pays respectueux des droits, raison pour laquelle elle a confiance que les restes de son oncle ne seront pas transférés au Burundi. Mais le ton du côté du gouvernement de Bujumbura, le 23 mai, les restes du roi seront acheminés sur Bujumbura.

Au sein de la famille royale, des divergences subsistent. Rose Paula Iribagiza, la fille du roi Mwambutsa IV en même temps membre du parti au pouvoir est pour le retour des restes du roi Mwambutsa IV. Elle a dit le testament est de loin inférieur à l’intérêt du pays.

Le gouvernement de Bujumbura estime quand à lui que le retour des restes du roi Mwambutsa IV sur le sol Burundais est un moyen de le rétablir dans sa dignité, avis contraire à celui de Kamatari.

"Il faudrait plutôt arrêter les personnes qui ont tué son fils si le pouvoir de Bujumbura veut réellement que le roi Mwambutsa IV retrouve sa dignité," dit Esther Kamatari.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1404 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 10 %)

Des travaux d’exhumation des restes du dernier roi du Burundi lancés ce mardi à Gitega,(popularité : 4 %)

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation",(popularité : 4 %)

Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 3 %)

La société civile appelle à une grève pacifique en restant dans les ménages,(popularité : 3 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Les étudiants membres de l’ADC interpellent le CNDD-FDD à plus de patriotisme,(popularité : 3 %)

Le forum permanent de dialogue politique, une succursale du parti CNDD FDD selon l’Uprona,(popularité : 3 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 3 %)

Sous pression, le Gouvernement pourrait supprimer des taxes sur des denrées alimentaires,(popularité : 3 %)