Les upronistes sont-ils uniquement les salariés de la première vice-présidence ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 18 mai 2012  à 17 : 59 : 51
a

Le courant de réhabilitation du parti Uprona lance un appel à ceux qui vont participer de bonne foi à une retraite prévue ce weekend à Gitega de ne pas tomber dans le piège tendu par quelques personnes mues par des intérêts à très cours terme.

Parlant au nom du courant de la réhabilitation de ce parti, Tatien Sibomana fait remarquer que toute décision qui sera prise par ce forum qu’il qualifie de pirate et qui réunira une centaine de personnes membres du parti Uprona sera nulle et de nul effet.

Tatien Sibomana a indiqué que cette retraite a été organisée par certaines des personnalités de la première vice-présidence en violation des règles qui régissent le parti des Badasigana, notamment l’article 31 qui stipule que c’est le comité central qui convoque le Congrès National et en fixe l’ordre du jour.

De la part de Tatien Sibomana, ces personnes vont parler à propos d’un congrès qui serait prévu le 28 juillet 2012. Hélas, il qualifie d’aberration une organisation de ce congrès par ces fonctionnaires de la première vice-présidence qui, selon lui, se substituent à aux organes statutaires du parti en violation de la loi.

« Le fonctionnement du parti est bloqué depuis plus de deux ans. La gestion de l’Uprona tourne aujourd’hui à la catastrophe. Ce sont des personnes manipulées décidées à mettre au rencart le parti, pourvu que leurs intérêt soient sauvegardés, » a-t-il martelé.

Cette sortie médiatique a lieu au moment où les membres du parti de Rwagasore sont divisés depuis la fin des élections de 2012.

L’ancien ministre de la justice a même été locataire de la prison de Muramvya suite à un meurtre qui avait eu lieu à la permanence de ce parti.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

806 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 67 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 32 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 20 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 19 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 18 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 18 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 17 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 16 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 16 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 14 %)