Coalition autour des malversations économiques par l’Uprona et le Cndd-fdd




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 21 mai 2012  à 08 : 20 : 43
a

« Les frais de mission et le carburant qui ont été donné respectivement aux upronistes en retraite à Gitega et aux membres du parti en congrès ordinaire à Karuzi proviennent de l’Etat » tels sont les propos de Gabriel Rufyiri ce samedi s’exprimant sur les malversations économiques qui ont caractérisé les activités politiques de ces deux partis poitiques qui ont eu lieu dans ces deux provinces.

Le président de l’Organisation pour la lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques, OLUCOME a dit que les camionnettes et l’autre limousine à bord desquelles les membres de ces partis politiques se sont rendus dans ces deux provinces se sont approvisionnées dans une station plus proche de la police judiciaire de Bujumbura en violation des normes car ces activités sont en dehors des obligations de l’Etat.

Gabriel Rufyiri a même cité les numéros d’immatriculation des véhicules présents sur les lieux respectivement à Gitega et Karuzi. Une cinquantaine d’entre elles sont à Karuzi selon cet activiste de lutte contre la corruption et les malversations économiques.

Les instruments de lutte contre la corruption et les malversations vont-ils se servir de ces prérogatives pour réprimer ces infractions ? Gabriel Rufyiri ne passe pas par quatre chemins par rapport à la question.

"Seule la population leur donnera une sanction. Ces instruments ne sont que des tigres en papier, raison pour laquelle il ne faudrait rien espérer de leur part."

Le CNDD FDD se trouve à Karuzi où il a été question des travaux de finissage de la permanence du parti au pouvoir. Les membres de ce parti ont accepté de payer 180 millions pour que ces travaux aient pris fin avant le premier juillet de cette année.

A Gitega les membres du parti de Rwagasore estimés à une centaine sont en retraite pour préparer le congrès de ce parti prévu en juillet.

Les upronistes membres de la réhabilitation estiment que les clauses de cette retraite seront nulles et sans effet puisque les organisateurs de celle-ci sont une catégories de gens de la première vice présidence qui ne visent qu’à sauvegarder leurs intérêts.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

435 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Que devient le prochain round d’Arusha ?,(popularité : 4 %)

Un tollé autour d’une probable autre ‘’triste loi’’sur la TVA,(popularité : 4 %)

Une journée du combattant qui divise ,(popularité : 3 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Les acteurs politiques ont-ils besoin de la CVR ?,(popularité : 3 %)