La valeur de la monnaie burundaise en chute : discipline budgétaire SVP




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 21 mai 2012  à 08 : 49 : 56
a

« L’Etat devrait minimiser ses dépenses. La BRB quand à elle devrait faire preuve d’innovation notamment au chapitre de la discipline budgétaire pour l’inflation et la dévaluation de la monnaie burundaise ne soient pas davantage galopantes. Des mesures d’austérités devraient être initiées par le gouvernement pour sauver la valeur de la monnaie aujourd’hui en chut. » c’est le point de vue du président et représentant légal du Parcem ce samedi quand il s’exprimait sur les innovations auxquelles le gouvernement de Bujumbura devrait faire appel pour freiner la monnaie Burundaise.

Faustin Ndikumana a en effet indiqué que le gouvernement devrait chercher des mesures de natures à freiner la croissance démographique. Ce faisant le déséquilibre entre l’offre et la demande sera maitrisé.

Le secteur agricole mérite aussi une attention particulière selon toujours cet économiste dans le but produire plus et donner à la population à manger en suffisance et exporter en cas de besoin.

La politique d’austérité dont notamment la suppression de certains avantages des hautes autorités de l’état serait salutaire pour freiner la chute de la monnaie ; qui depuis se trouve à 25.2% pour ce qui est de l’inflation.

Par rapport à cette réaction ; le gouverneur de la BRB a indiqué que la banque centrale essaie de faire autant que faire se peut pour stabiliser la monnaie Burundaise.

Selon lui certains facteurs de perte de la valeur de la monnaie burundaise sont exogènes à la banque centrale. Il ya notamment la hausse des prix du carburant et autres. « Mais j’espère que la récente mesure du gouvernement relative à la détaxation des produits alimentaire constituera un léger mieux pour la valeur de monnaie Burundaise, » a-t-il souligné




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

853 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !





Les plus populaires
Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 10 %)

Le Burundi désormais le pays le plus pauvre du monde,(popularité : 9 %)

L’endettement intérieur de l’Etat burundais inquiète la PARCEM ,(popularité : 6 %)

La chine prête à appuyer le master des jeunes universitaires burundais,(popularité : 6 %)

Muyinga / Quel avenir pour le café ?,(popularité : 6 %)

Bubanza : les caféiculteurs en désespoir,(popularité : 6 %)

Le manque de devises à la BRB à l’origine de la dépréciation du Franc Burundais,(popularité : 6 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 6 %)

L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise,(popularité : 5 %)

Burundi : Des files d’attente sur les stations sevice encore une fois,(popularité : 5 %)