Pas de négociation en Suisse mais un atelier




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 21 mai 2012  à 17 : 30 : 35
a

« Ce ne sont pas des négociations à l’instar de celles d’Arusha. Il est uniquement question d’un atelier sur le leadership prévu du 28 juin au 2 juillet de cette année dans lequel sont invités 25 burundais, » ce sont les propos d’Augustin Nzojibwami, président de l’association Initiative et Changement lundi lorsqu’il s’exprimait des propos faisant état des probables négociations politiques en Suisse entre partis politiques regroupés au sein de l’Alliance Démocratique pour le Changement, ADC Ikibiri et le pouvoir de Bujumbura.

Dans le souci de mettre plus de lumière sur ce sujet qui fait des remous dans le monde politique burundais en particulier, le président de cette association a indiqué que les participants conviés à cet atelier sont entre autre les hommes politiques en exil, les évêques burundais, les anciens présidents de la république, le gouvernement de Bujumbura et autres.

Des experts vont parler autour de la notion de leadership et non des négociations à l’instar de celles d’Arusha.

De la part d’Augustin Nzojibwami le gouvernement de Pierre Nkurunziza a aussi le devoir de tout faire pour que les Burundais aujourd’hui reviennent au pays. Ils devraient revenir au Burundi pour construire le pays et participer à la construction de la patrie chacun selon ses compétences.

Pour lui, l’opposition politique est nécessaire à condition pour celle-ci de porter un débat contradictoire sur différents sujets dans le but de participer à l’édification du pays.

L’intervention d’Augustin Nzojibwami a lieu au moment où des rumeurs font état des probables négociations en Suisse des Burundais.

Le porte parole du président de la république du Burundi a répondu de manière similaire sur la question le mois écoulé




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

839 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Référendum constitutionnel en cours au Burundi



a

Politique : La CENI autorise le vote par récépissé



a

Rumonge : Un élu du peuple dénonce une intolérance politique



a

Politique : Amizero y’Abarundi demande le concours de la CENI



a

Médias : Le CNC suspend pour six mois les radios internationales : BBC et VOA



a

Médias : La liberté de la presse en évolution au Burundi



a

Politique : ONPGH plaide pour le respect du décret portant ouverture de la campagne



a

Politique : La date de la campagne référendaire dévoilée



a

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte



a

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections





Les plus populaires
Référendum constitutionnel en cours au Burundi,(popularité : 9 %)

Politique : Amizero y’Abarundi demande le concours de la CENI,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Politique : La CENI autorise le vote par récépissé ,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI donne le calendrier des préparatifs du referendum ,(popularité : 2 %)

Rumonge : Célébration anticipée de la création de la province Rumonge ou campagne électorale déguisée du CNDD-FDD ?,(popularité : 2 %)

Cossan Kabura : La réunification des ailes du PALIPEHUTU reste possible,(popularité : 2 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

Retour des restes de Mwambutsa IV : Qui des deux a raison ?,(popularité : 2 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 2 %)