La lutte contre l’utilisation du charroi de l’Etat en dehors de la loi est elle possible ?




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 23 mai 2012  à 15 : 37 : 33
a

« Certes la répression des infraction est nécessaire mais la responsabilisation devrait aussi avoir sa part dans la lutte contre la corruption et les malversations, » ce sont les propos ministre à la présidence chargé de la bonne gouvernance, Issa Ngendakumana en réaction contre les récentes déclarations du président et représentant légal de l’observatoire pour la lutte contre la corruption et les malversations.

Gabriel Rufyiri avait en effet dit que les institutions de lutte contre ce fléau sont incapables de prendre des sanctions aux représentants des partis politiques CNDD FDD et Uprona qui, la semaine écoulée avaient été dans les provinces de Karuzi et Gitega pour des raisons uniquement politiques sur consommation du charroi et des frais de mission de l’Etat.

Le président de l’OLUCOME était plus loinjusqu’à qualifier ces institutions de luttes contre la corruption et les malversations économiques de tigre en papier, ‘ inkanga bi nyoni’ en langue locale.

Le ministre à la bonne gouvernance, Issa Ngendakumana, a indiqué à la presse qu’il n’avait pas été formellement mis au courant de cette inquiétude mais il a dit qu’il en a été informé par le biais de la radio à l’instar des autres citoyens.

Pour lui, ces préoccupations de l’Olucome vont plutôt leur servir de cadre de référence pour mettre davantage plus de lumière dans ce dossier.

Le président de l’Olucome avait inventorié plus de 50 véhicules qui se s’étaient rendus à Karizi en violation des lois et règlements qui régissent le pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

546 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 37 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 29 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 14 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 11 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

La construction du tombeau du Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana,(popularité : 4 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 4 %)