La CAPES+ traine en justice le RBP+ pour détournement des fonds d’aide aux malades du SIDA




Par: Désiré Nimubona , mercredi 23 mai 2012  à 15 : 48 : 02
a

Association des Personnes malades du SIDA CAPES + vient de porter plainte contre une autre association, le Réseau des Personnes Vivant avec le VIH SIDA, RBP+, ce mercredi matin, comme le précise Me Alexis Nduwimana, avocat de CAPES+, devant le parquet de la justice de Bujumbura.

« Nous venons de porter plainte contre le RBP+, » déclare l’avocat de cette association des séropositives, Me Nduwimana.

Selon cette organisation donc, que ça soit le réseau RBP+, en tant que personne morale, et que ça soit certains officiels de ce même réseau, ils ont des comptes à rendre et ne manqueraient pas de répondre à certaines interrogations devant la justice.

« L’argent passait par des associations fictives que ces mêmes dirigeants de cette association ont crées pour détourner l’argent destiné à aider les personnes vivant avec le VIH SIDA, » souligne l’avocat de l’association CAPES+.

Selon Me Nduwimana, au moins 13 milliards de francs burundais ont été détournés par le réseau RBP+, ce qui a fait que, depuis un certains moments, même des morts se sont enregistré par manque de cette aide.

Le CAPES+ souligne que même le projet PRIDE (Programme d’intensification et de décentralisation de la lutte contre le VIH/SIDA) n’est pas lui aussi sain dans cette affaire.

Me Alexis Nduwimana souligne qu’il y a des officiels de ce projet qui ont aussi des comptes à rendre devant la justice, appelant la justice burundaise de faire, dans les plus brefs délais son travail pour punir ceux qui sont impliqués dans ce détournement.

Les membres de CAPES+ venus de tout le pays, selon Me Nduwimana, étaient même en possession des pancartes, sur lesquelles, ils évoquaient même certains noms des personnes qui seraient impliquées en premier lieu, au détournement de ces 13 milliards destinés à aider les malades vivant avec le VIH Sida.

La tension entre ces deux associations, toutes engagées dans la lutte contre le SIDA a été signalée, dès le début de cette année 2012.

CAPES+, sous les roulettes de Burikukiye Hamza, annonce une malversation de plus de 10 milliards, qui étaient destinés à assister les malades du SIDA, et aussitôt une campagne dénommée HINYUZA en Kirundi (Vérifiez en français) a été vite lancée par cette même association CAPES+.

Des manifestations ont été organisées par CAPES, devant le bureau du Réseau des Personnes vivant avec le VIH SIDA, pour remettre leurs cartes de membres et appeler la justice à poursuivre ce réseau, accusé de détournement et malversations.

Des cartes de membres de RBP+ ont été remises à cette même association, un signe, selon Hmaza Burikukiye, de la fin de la collaboration entre les deux associations.

Le ministère de la santé publique et de lutte contre le Sida avait décidé le retrait anticipé de la reconnaissance de la RBP+ comme gestionnaire du fond de lutte contre le Sida, une tâche qui a été par la suite attribuée au Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS), il y a quelques mois.

Le ministère avait même appelé à une diffusion responsable de telles informations sur la toile ou ailleurs, afin de ne pas décourager les donateurs.

Pendant ces combats entre des associations traditionnellement engagées dans une même bataille, les victimes sont toujours ces malades qui ne cessent d’appeler au secours, et qui sont exposés aux maladies opportunistes et au manque de nourriture.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

721 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Burundi : La terre, un des défis pour le retour des réfugiés ,(popularité : 3 %)

Le Burundi parmi les pays les plus éxposés à la faim ,(popularité : 3 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 3 %)