Le président a été acquitté:La CVR risque d’accoucher d’une souris




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 23 mai 2012  à 15 : 57 : 09
a

« Personne n’a assisté à ce procès mais la cour suprême a acquitté les prévenus qui avaient été classés dans la catégorie des crimes de guerre, il y a de cela deux mois. L’une de ces personnes est bel et bien l’actuel président de la république Pierre Nkurunziza. » Ce sont les propos Pierre Claver Mbonimpa ce mercredi dans un point de presse au cours de laquelle il a dit que la Commission Vérité et Réconciliation, CVR, court le risque d’accoucher d’une souris.

Il a dit que ce procès était relatif aux cas des personnes qui, pendant la crise ont posées les mines sur les routes dans la mairie de Bujumbura. Pour lui, la cour suprême a commis une infraction en siégeant sur ce dossier qualifié de crime de guerre.

Il a indiqué que plus de 600 personnes ont été accusées d’infractions qualifiées de crimes de guerre et qui, par la suite, devraient être analysées par la Commission Vérité et Réconciliation, CVR, conformément aux clauses de l’accord d’Arusha.

Des dossiers semblables risquent de subir le même sort et par conséquent mettre à mal l’issue de Commission Vérité et Réconciliation à laquelle plus d’un attend beaucoup notamment celui de panser les blessures du passé et la reconnaissance des responsabilités dans les différents crises et guerres qui ont mis à mal le pays.

Le président de l’APRODH , qui pour le moment relègue à l’écart l’issue de la CVR, a indiqué à la presse que le président de la république Pierre Nkurunziza avait dit aux médias qu’il interjettera appel par rapport à l’infraction qui lui a été reprochée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1063 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Criminalité : L’opposition salut l’incarcération de deux agents de la police et du SNR,(popularité : 4 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 4 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 2 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 2 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 2 %)

La CVR appelle au respect du récit des déposants,(popularité : 2 %)

Kayanza manque de terres cultivables ,(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)