Le banditisme armé fait parler d’elle à Makamba, la population reste vigilente




Par: Désiré Nimubona , vendredi 25 mai 2012  à 17 : 05 : 57
a

Au moins 20 millions de francs Burundais ont été volés par des hommes armés de fusils kalachnikov et pistolet, non encore identifiés sur le tronçon Nyanza-Lac-Mabanda, ce jeudi selon l’administrateur communal de Mabanda en province de Makamba.

Bernard Butoyi, administrateur communal de Mabanda, fait savoir que ces bandits ont tendu une embuscade tôt le matin, pendant que les commerçants de la ville de Rumonge se rendaient dans différents marchés pour l’achat de leurs marchandises, et se sont emparés de tout leur argent, soulignant que ce groupe de bandits a même fait recours aux intimidations de ces commerçants pour leur arracher de tous leurs biens.

Avant de passer à cette acte ignoble selon Butoyi, les bandits s’étaient bien préparés, car, souligne-t-il, ils ont utilisé des concertinas pour empêcher les véhicule de passer et ont par la suite intimé l’ordre au chauffeur de s’arrêter.

Cependant, les bandits n’ont pas eu assez de chances d’échapper à la vigilance de la population. Selon toujours l’administrateur communal de Mbanda, ces bandits ont été filés par la population des environs du lieu de l’incident, qui ont par la suite informé d’autres de la colline Mutwazi, dans cette même commune de Mabanda, avant de se retrouver dans les griffes d’une foule fâchée contre eux sur la colline Musenyi de cette même commune, vers midi de ce jeudi, six heures après le forfait.

Notre source souligne qu’une somme de 8 millions de francs burundais a été trouvée dans les poches des trois bandits arrêtés de même que trois fusils par lesquels ils se sont servi pour voler ces commerçants.

Un autre groupe se serait dirigé vers la frontière Tanzano-Burundaise, un lieu de destination de ces trois autres bandits arrêtés par la population sur la colline de Musenyi, à Mabanda.

Notons que ces commerçants venaient tous de la commune de Rumonge et se rendaient au marché de Mugina située à la frontière burundo-tanzanienne pour acheter du bétail en provenance de la Tanzanie et de la commune de Mabanda.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

662 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 50 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)