Le droit à la vie est en danger




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 31 mai 2012  à 08 : 07 : 57
a

« Si cette violence impunie devait perdurer, nous serions dans l’obligation d’appeler les burundais à protester pacifiquement sans équivoque dans les limites de la loi, » c’est le contenu d’une correspondance rendue publique ce vendredi 29 mai 2012 par les professionnels des médias burundais sur les cas de violences observés ces derniers jours.

Dans cette correspondance adressée aux hautes autorités de ce pays dont le président Pierre Nkurunziza, ces professionnels des médias reviennent sur le meurtre de la fille albinos tuée dans la province de Bujumbura et dont un film relatant les circonstances de sa mort a été tourné.

« Les tueurs ont menacé la maman de mort atroce si elle ne leur montrait pas où se trouve sa fille de 19 ans. Elle n’avait pas le choix et a du les accompagner jusqu’au domicile où sa fille avait trouvait refuge, »ont-ils indiqué dans cette déclaration.

Ces organisations regrettent du silence de la justice dans ce dossier. Ils reviennent aussi sur le meurtre de Vianney Habonarugira, un démobilisé du FNL tué dés sa sortie de l’Hôpital malgré les appels au secours qu’il avait à plusieurs réclamés hélas sans effet. Le meurtre d’une famille de 5 personnes en province de Kirundo le 12 de ce mois constitue aussi une préoccupation de ces professionnels des médias.

« Le crime se nourrissant d’une impunité, il n’est point besoin d’être prophète pour constater que ce genre de situation risque de prendre des proportions inquiétantes. Les récentes déclarations de l’Ombudsman Burundais n’étant qu’une illustration, » lit-on dans cette déclaratio.

Ces professionnels des médias demandent au président de la république de tout faire pour garantir le droit à la vie des citoyens.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

955 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi





Les plus populaires
La CNIDH change de "look",(popularité : 7 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 5 %)

Les avocats rejettent les agents de la documentation comme témoins dans l’affaire Gatumba,(popularité : 5 %)

MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 5 %)

Karusi : La justice acquitte le policier Augustin Bigirindavyi, auteur présumé d’attentat meurtrier,(popularité : 5 %)

La CNIDH met en garde contre toute violation des droits humains,(popularité : 5 %)

William MUNYEMBABAZI relaxé après 30 jours de garde à vue !,(popularité : 5 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 5 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 5 %)

Suspension en cascade de certains médias par le CNC au Burundi ,(popularité : 3 %)