Une rhétorique de guerre entre l’Olucome et le SNR autour des disfonctionnement de l’OBR




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 30 mai 2012  à 19 : 41 : 03
a

Le Service National des Renseignements, par le biais de son porte parole , Télésphore Bigirimana a réagi sur les récentes déclarations du président de L’Observatoire de la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques , OLUCOME, en rapport avec une commission nouvellement mise en place par le SNR pour évaluer la façon dont l’OBR travaille .

Cette commission aurait plutôt pour objectif d’empêcher cette institution de répondre efficacement d’accomplir sa mission de la part du président de l’OLUCOME. Gabriel Rufyiri a avait en effet indiqué que cette commission a besoin de freiner les activités de l’OBR .

« Les avantages dans les exonérations illégales, la fraude fiscale et la commercialisation des ressources minières sont certaines des activités prohibées par la loi que ces personnes veulent continuer à faire selon l’OLUCOME.

De la part de Gabriel Rufyiri , l’OBR mérite ces derniers jours des encouragements au regard de son œuvre. Télesphore Bagirimana en réaction contre les propos du président de l’Olucome ne passe pas par quatre chemins. Il a dit que cette commission a effectivement été mise en place dans le souci d’évaluer la façon dont l’OBR travaille.

Il a indiqué que cela relève des obligations du SNR . Le SNR peut évaluer la qualité des services administratifs, les particuliers et même de l’Olucome lui-même selon le porte parole du SNR.

Quant à dire que la commission aurait pour objectif de constituer un frein pour l’OBR, le porte parole du Service National des Renseignements, SNR a indiqué à la presse que l’objectif principal de ladite ne vise uniquement la déstabilisation de l’OBR.
Cette commission qui fait objet de remous entre le SNR et l’OLUCOME est constitué de 5 personnes pour la plupart fonctionnaires à la présidence de la république.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

541 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)

Bujumbura voudrait amender quels articles dans la constitution ?,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

La commission ad hoc de la CVR en panne ,(popularité : 2 %)

Retour des restes de Mwambutsa IV : Qui des deux a raison ?,(popularité : 2 %)