L’absence de réglement académique à l’Université du Burundi est à la base de la grève




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 30 mai 2012  à 19 : 43 : 55
a

« Ce sont les étudiants qui, en premier lieu, sont victimes de la grève qui va bientôt durer une semaine. Nous demandons à la direction académique de tout faire pour pouvoir mettre à la disposition des étudiants un nouveau règlement académique qui régit le système d’enseignement type LMD pour permettre aux étudiants de suivre les cours sans ambages, » ce sont là les propos de Ntakarutimana Gédéon , Secrétaire Général de l’association des étudiants de l’Université du Burundi, ce mercredi 30 mai 2012.

Il a indiqué que, suite à l’entrée du Burundi dans ce nouveau système dit LMD, les étudiants de la première candidature dans toutes les facultés et instituts ne font plus les examens. Certains d’entre eux ont regagné leurs collines d’origines. Leurs conditions de réussites sont caractérisées par des zones d’ombres suite aussi longtemps que ce nouveau règlement académique n’est pas disponible.

« Les étudiants de la première candidature seront acculés au retard à faire les sessions dans les derniers jours de l’année académiques avec les conséquences que cela entraine dans les réussites, » a-t-il déploré. Le ministre de l’éducation supérieure et de la recherche scientifique, PR Julien Nimubona a dit que la grève de ces étudiants a des fondements.

Il a indiqué que pour le moment les instances habilitées sont à l’œuvre pour que le règlement académique soit disponible. Il a dit qu’une dizaine d’ordonnance est en cours de préparation afin de débloquer cette problématique.

Les partenaires, les acteurs et autres personnes physiques ou morales ayant une part dans ce secteur doivent de prime abord s’en approprier les principes généraux selon lui. « L’éducation va subir profondément des mutations » a-t-il indiqué.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

554 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 5 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 3 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 3 %)

Burundi : La rentrée scolaire s’annonce avec une panique aux élèves du lycée Makamba,(popularité : 2 %)

Education : Le manque criant d’enseignants, une réalité méconnue au Burundi,(popularité : 2 %)