Un membre du conseil communal de Ruyigi tuée




Par: Désiré Nimubona , mardi 18 octobre 2011  à 16 : 05 : 35
a

Une femme membre du conseil communal de Ruyigi à l’est du Burundi a été tuée hier soir sur la colline Kigamba de cette même commune, selon des sources locales.

Nahimana Charlotte, membre du conseil communal de Ruyigi mais aussi fonctionnaire de l’hôpital de Ruyigi, rentrait à son domicile vers 20h30 minutes quand elle a été attaquée par des hommes armés de couteaux.

Selon des sources sur place, cette femme a été poignardée au niveau des côtes et au niveau de sa tête. Ces mêmes sources précisent que ses yeux avaient été cassés par des coups de couteaux lui infligés par ses bourreaux.

Des gens qui ont vu le corps de la victime tôt ce matin gisant à moins de 100 mètres de son domicile disent que même son sexe avait été abimé par un tronc d’arbre que ces mêmes malfaiteurs ont enfoncé dedans.

Cette femme, membre du parti Frodebu et de l’ethnie Twa, avait gagné le conseil communal grâce à son appartenance ethnique après cooptation par la commission électorale.

Des habitants vivant non loin du lieu du crime disent que vers 20h 30 minutes, ils auraient entendu des cris et soupçonnent déjà d’autres membres de la communauté des Twa de cette partie du pays. Selon ces sources, la communauté des Twa de cette commune seraient impliquée dans ce meurtre suite à une jalousie. La police dit avoir entamé des enquêtes.

La commune de Ruyigi fait face à une montée de criminalité ces derniers jours. Nahimana Charlotte vient d’être tuée deux jours après la mort de six personnes d’une même famille tuées la nuit de ce dimanche par des hommes non encore identifiés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

884 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC





Les plus populaires
Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface,(popularité : 4 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 4 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)

Un homme tué et deux blessés, le bilan amer de la nuit de dimanche à lundi à Bubanza,(popularité : 2 %)

Le trafic des êtres humains inquiète les sénateurs burundais,(popularité : 2 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 2 %)

Rumonge : Deux visiteurs de marque, deux messages ?,(popularité : 2 %)

Bubanza : Les usagers de la Rukoko doivent demander une autorisation avant d’entrer,(popularité : 2 %)

Les soldats burundais capturent deux points stratégiques en Somalie,(popularité : 2 %)

Une trentaine de vaches pillées dans la Rukoko,(popularité : 2 %)