HRW condamne Kigali d’être derrière Ntaganda dans sa mutinerie au Congo




Par: Désiré Nimubona , lundi 4 juin 2012  à 19 : 24 : 09
a

Human Rights Watch demande au Gouvernement rwandais d’arrêter de collaborer avec le mutin congolais, le Général Bosco Ntaganda, actuellement recherché par la justice internationale, sur son rôle présumé dans l’enrôlement des enfants dans l’armée et groupe armée.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, à Goma (RD Congo), par HRW, cette organisation accuse le Rwanda d’avoir fourni des armes et même des hommes pour l’aider à tenir dans cette mutinerie.

"Le gouvernement rwandais devrait enquêter sur les graves allégations de soutien pour Ntaganda par ses responsables militaires et d’aider le gouvernement congolais à l’arrêter et le transférer à la CPI," a déclaré Van Woudenberg, chercheuse de HRW, citée par le communiqué de HRW.

Le communiqué de Human Right Watch souligne que Ntaganda et ses hommes ont obtenu, de la part du Rwanda, une permission de faire des va-et-vient entre l’est de la RD Congo et le Rwanda, sans crainte d’être arrêté par Kigali.

« Permettre à Ntaganda de se déplacer dans et hors du Rwanda, sans crainte d’arrestation, envoie un message que le Rwanda ne veut pas vraiment aider à rendre justice aux victimes des crimes de guerre, que Ntaganda et ses troupes ont commis, » a déclaré Van Woudenberg.

En plus d’être recherché sur un mandat d’arrêt de la CPI, Ntaganda est aussi sur une liste de sanctions du conseil de sécurité des Nations Unies, lui interdisant tout déplacement hors du Congo. Dans le cadre des sanctions de l’ONU, le Rwanda - comme d’autres pays - est obligé de « prendre les mesures nécessaires pour empêcher l’entrée ou le transit par leur territoire de toutes les personnes," sur la liste des sanctions, conclut le communiqué, citant une source des NU.

Le 28 mai 2012, Jean Bosco Ntaganda avait nié une quelconque paternité avec le Rwanda. Il avait aussi souligné, sur le service des Grands Lacs de la BBC, qu’il n’avait pas l’intention de se rendre, soulignant que La Haye, actuellement à sa recherche, était une machine contre les africains.

Parlant des réactions de la ministre des Affaires Etrangères de Kigali sur le rapport de la MONUC (qui, apparemment, a aussi inspiré le communiqué de HRW), Louise Mushikiwabo avait rejeté fortement le contenu du rapport, soulignant que son pays ne peut pas se transformer en ennemi de la RD Congo alors que les deux pays entretiennent de bonnes « relations ».




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

976 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 4 %)

Simba Bukuru, le nouveau roi des Bafulero,(popularité : 2 %)

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains,(popularité : 2 %)

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».,(popularité : 2 %)

USA : Une initiative panafricaniste envisage 230 millions de dollars en quatre ans pour l’Afrique ,(popularité : 2 %)

Le président Somalien échappe à la mort dans une ambuscade ,(popularité : 2 %)

Le chef du M23 frappé par des sanctions américaines,(popularité : 2 %)

Sommet de l’Élysée : le président de la BAD plaide pour un financement innovant du développement,(popularité : 2 %)

Un cinquième Ballon d’Or pour Lionel Messi ,(popularité : 2 %)

RDC : Le M23 perd ses dernières positions ,(popularité : 2 %)