Gatumba : Un homme survit à une séance de torture




Par: , mardi 5 juin 2012  à 18 : 58 : 59
a

Il n’y croit pas, une invitation qui a failli tourner au drame.

Ce jeune homme de 22 ans a échappe de justesse à la mort lundi soir à Gatumba situé à une dizaine de Kilomètre de la ville de Bujumbura.

Il était vers 19 heure du soir quand Ciza Audace un veilleur de chantier à Kajaga a reçu un appel de la part d’une de ses connaissances qui lui invitait à partager un verre. Quelques minutes plus tard, un groupe de trois personnes, dont une révoquée de l’armée nationale, les a rejoint au lieu du rendez-vous.

Il a été vite embarqué dans un véhicule à destination de Mushasha II, un quartier de la Zone Gatumba. Là une séance de torture l’attendait. A l’aide d’une barre de fer à béton, il a été tabassé jusqu’à perdre connaissance. Pour s’assurer de sa mort, ils l’ont blessé avec une machette aux jambes mais la victime restait insensible.

Les habitants de la localité l’ont trouvé agonisant le matin de mardi et l’ont vite évacué au centre de santé de Gatumba.

Les mobiles de ce crime restent inconnus d’autant plus qu’aucune enquête n’a été ouverte.

De la tête aux pieds son corps est couvert de blessures et traces de coups.

Deux jours avant, cet ex militaire qui était parti l’an dernier servir en Somalie au côté de l’African Mission in Somalia (AMISOM) avant de remettre son uniforme, a tenté de voler un vélo appartenant à un ami de la victime.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1210 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 100 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 18 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 4 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 3 %)

La FDN demande des enquêtes impartiales sur la mort d’un journaliste en Somalie ,(popularité : 3 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Inde : Des jeunes étudiants burundais en prison sur fond de bagarre ,(popularité : 3 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 3 %)