BRB : Problème de liquidité




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 7 juin 2012  à 16 : 05 : 07
a

« La problématique du manque de liquidités qui a été évoqué par les établissements bancaires du Burundi réside dans le fait que la production du café au cours de saison a été meilleure. Les responasables bancaires ont besoin de liquidités pour les accorder à leurs clients qui veulent s’investir dans ce domaine au cours de cette saison. » Ce sont les propos de Gaspard Sindayigaya, Gouverneur de la Banque de la République du Burundi, BRB, ce mercredi au cours d’un point de presse.

Mr Sindayigaya s’est en effet exprimé à propos d’une correspondance qui lui avait été envoyée et dans laquelle les chefs d’établissement bancaires au Burundi faisaient savoir qu’ils se heurtent actuellement aux manques de liquidités actuellement.

Suite à cette situation qu’ils qualifient eux-mêmes de « sérieuse », ces responsables des banques au Burundi, depuis longtemps regroupés au sein de l’Association burundaise des Banques et Etablissements Financiers, ABEF, ont demandé à la BRB d’initier un cadre de révision des modalités de refinancements de liquidités.

La réponse du Gouverneur de la BRB est sans équivoque. Les banques ne font pas face au problème de liquidité mais un tel besoin se fait sentir du fait de la campagne café qui a été bonne au cours de cette saison.

L’endettement du Gouvernement auprès de la Banque ne serait pas à la base de ce manque de liquidité évoqué aujourd’hui par les banques et établissements financiers regroupés au sein de l’Association Burundaise des Banques et Etablissement Financiers ? De la part de Gaspard Sindayigaya , l’impact de cette question n’a pas d’effet immédiat .

Le syndicat général des commerçants avait indiqué, il ya de cela près d’une semaine le mal pour le Burundi de voir les banques commerciales et financières travailler presque en commun. Il a particulièrement fustigé le désengagement des banques à suivre les activités des banques. Il avait particulièrement regretté de voir la BRB incapable d’intervenir dans les conflits qui opposent les clients des responsables bancaires.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

782 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !





Les plus populaires
Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 16 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 5 %)

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction,(popularité : 3 %)

Burundi : Revenue National Moyen par Habitant estimé à 280 $ en 2013,(popularité : 3 %)

Les Pays Bas financent la réhabilitation de deux barrages au Burundi,(popularité : 3 %)

Trop d’impôt tue l’impôt à Makamba ,(popularité : 3 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 3 %)

Cris d’alarme aux burundais et aux donateurs du Burundi,(popularité : 3 %)

SOSUMO : Le sucre produit en abondance mais reste insuffisant,(popularité : 3 %)