Présidence de l’EALA : l’opportunité reléguée à l’écart par le Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 7 juin 2012  à 17 : 48 : 24
a

« C’est une honte pour le pays. Au moment où l’on va célébrer d’ici peu le cinquantenaire de l’indépendance du Burundi, le pays a un intérêt à montrer sa place aussi dans le concert des nations. Si réellement la personne qui avait été appréciée pour représenter l’EALA n’aurait pas été choisie tout simplement parce qu’il n’est pas membres du parti au pouvoir ça serait un scandale pour le Burundi. » Ce sont les propos de Pacifique Nininahazwe ce jeudi s’exprimant sur les pertes que le Burundi enregistre pour avoir cédé sa place à l’Ouganda à la présidence du parlement de l’EALA.

Les informations dignes de foi indiquent en effet que Fréderic Ngenzebuhoro, membre du parlement de l’EALA depuis le mandat écoulé n’aurait pas fait l’unanimité au sein de la classe politique burundaise. De la part de Pacifique Nininahazwe, l’efficacité prime sur les considérations partisanes.

Aussi, selon toujours ces informations, Madame Hafsa Mossi ancien ministre à la présidence chargée de la communauté et en même temps membre du parti CNDD FDD aurait subi le même sort.

Onésime Nduwimana , porte du parti CNDD-FDD dit que le Burundi n’a pas du tout sacrifié les intérêt du pays. Selon lui, le Burundi a reporté sa candidature à la présidence de l’EALA à plus tard et a préféré que l’Ouganda occupe cette place pour d’autres enjeux plutôt stratégiques de la sous région.

De la part de la porte parole du CNDD-FDD, les mésententes n’ont pas été à la base du report de la candidature à la présidence de l’EALA.

Après avoir eu écho des polémiques autour de son nom, Hafsa Mossi aurait fait retirer son nom parmi les candidatures à la présidence de l’EALA selon du moins les informations en provenance du siège de l’EALA.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

773 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 5 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 3 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 3 %)

’’Une manifestation pacifique est possible’’, prédit l’opposition ,(popularité : 3 %)

Rwasa : Un référendum sur la constitution ne serait qu’une simple spéculation politicienne,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)