Taux des crédits bancaires élevés : Source de faible taux d’inclusion financière




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 14 juin 2012  à 17 : 13 : 06
a

« La transparence dans les taux d’intérêt exigés par les banques et établissement financiers au Burundi est utile pour réduire le taux d’inclusion financière » ce sont les propos de Louis Ndikumana , un des membres de l’atelier qui a pris part dans une conférence sur la problématique de l’inclusion financière au Burundi au nom des institution micro financières.

Suite à une enquête qui a été faite par l’Alliance pour l’Inclusion Financière en collaboration avec la Banque Centrale à travers toutes les 129 communes du pays. Il a été en effet constaté que sur plus de 3, 3 millions de personnes adultes seulement 12 ,5 % d’entres ces adultes ont un compte bancaire, soit moins de 480000 Personnes au Burundi. Près 80% de ces 480000 personnes ayant des comptes en banque sont en général des personnes qui ont été à l’université.

5, 3 % d’entre ces 480000 personnes qui ont des comptes en banques sont des agri éleveurs. Bien que ces personnes aient un compte en banque, il reste problématique d’avoir accès aux crédits. Une des raisons principales de problème est la hausse du taux d’intérêt Plus de 80% de la population ont un revenu inférieur à 50000fbu au Burundi. Les banques au Burundi adoptent la linéarité des taux pour les personnes qui contractent des crédits.

Pour les conférenciers, les banques devraient abandonner ce système de taux d’intérêt élevé qui accule trop de perte aux clients des banques afin de permettre aux citoyens de décoller économiquement.

Ils ont indiqué que les banques et établissements financiers devraient adopter des mesures juridiques concrètes et connues de tous, en particulier les clients, pour surveiller la façon dont les banques enregistrent leurs gains. Les banques et les institutions de micro finances ont à mettre en place un nouveau système d’accord de crédits à savoir le taux annuel d’effectif global.

Le gouverneur de la BRB a indiqué à la presse que les clauses de cette conférence seront analysées minutieusement afin de pallier ce problème. Dans l’entre temps la BRB n’en a aucune responsabilité a-t-il souligné.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1142 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 6 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 2 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 2 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 2 %)

Vers la fermeture du port commercial de Rumonge ?,(popularité : 2 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 2 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 2 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 1 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 1 %)

Burundi : Recul dans le classement en Indice de Développement Humain ,(popularité : 1 %)