Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit »




Par: Désiré Nimubona , mercredi 19 octobre 2011  à 18 : 10 : 35
a

Le procureur général de la république vient d’annoncer que « la commission chargée de faire la lumière sur les massacres de Gatumba a déposé son rapport à qui de droit ».

Selon un communiqué rendu publique ce mardi, les conclusions dudit rapport ont été immédiatement transmises au Parquet de la République en province de Bujumbura, et celui-ci doit, dans les prochains jours, saisir la juridiction compétente afin de traduire en justice les auteurs et les complices déjà appréhendés pour qu’ils soient sanctionnés conforment à la loi.

Selon le communiqué, la traque contre les auteurs et leurs complices non encore appréhendés se poursuit en conformité avec la loi nationale et différentes conventions que le Burundi a ratifiées.

Cette publication intervient après la qu’un autre document du Service National des Renseignements (SNR), tenu confidentiel mais transmis et copié à plusieurs personnalités et organisations internationales, s’est échappé des coffres forts et s’est retrouvé sur la table de rédaction des médias locaux.

Ce document pourtant confidentiel signalait que certains noms des commanditaires. Reste à comparer les deux résultats.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2093 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU





Les plus populaires
En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 21 %)

Burundi : A quand la réouverture des medias encore en décombre ? S’interrogent les parlementaires.,(popularité : 4 %)

Bujumbura : Les refoulés de Gasenyi reviennent un en un,(popularité : 4 %)

Burundi : L’extraction des matériaux de construction ronge les rivières de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

MUYINGA : Réfection du cachot de la police judiciaire ,(popularité : 4 %)

L’observatoire national de lutte contre le génocide et autres crimes, bientôt en place au Burundi ,(popularité : 4 %)

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi,(popularité : 4 %)

Primée pour son implication dans la défense de droits de l’homme,(popularité : 4 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 4 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 4 %)