Blanchiment d’argent : Où est le procureur général de la république ?




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 16 juin 2012  à 11 : 14 : 28
a

Le représentant de Parole et Action pour le Réveil de la Conscience et le Changement des Mentalités, Parcem, Faustin NDIKUMANA, demande à la justice burundaise, en particulier au procureur général de la République, de se saisir du dossier Mohamed Rukara qui n’est pas sans défrayer la chronique des médias depuis bientôt un mois.

Dans une conférence de presse qu’il a animée ce vendredi à Bujumbura, Mr. Ndikumana a indiqué que le parquet de Bujumbura devrait dans les plus brefs délais enquêter sur ce scandale de corruption dont la justice belge s’est déjà saisie depuis quelques temps. Pour Faustin Ndikumana, l’histoire du Burundi gardera du procureur général de la république un homme qui aura été utile au pays si une fois il prend un tel engagement. « A défaut de ca l’histoire dira de lui que le procureur général de la république était un homme passif » a-t-il souligné.

Il a indiqué qu’une telle infraction est punissable par la loi Burundaise. Quand il s’est avéré que l’infraction relative au blanchiment d’argent est authentique, l’auteur est puni de 15 à 20 ans de servitude pénale » a-t-il martelé. Pour lui, les Burundais ont besoin de savoir la vérité sur les dires qui sont reprochés contre cette autorité du pays aujourd’hui dans un silence assourdissant.

Le président de l’association « Ayons pitié de lui » de sa part s’exprimant sur cet élément qui fait la une de l’actualité dans les médias a indiqué à la presse qu’au regard de cette gigantissime somme d’argent qui aurait été dévalisée vers un autre pays, l’Ombudsman n’a pas été sensible la misère de la population.

Le Burundi se trouve parmi les trois premiers pays pauvres de la planète, hélas plus d’un millions d’Euro a été amené vers la Belgique. « Il fallait au moins penser aux malheureux enfants vulnérables qui grouillent dans le pays », a-t-il souligné.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

927 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 3 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 3 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 3 %)

L’EPU : le Burundi se garde de mettre en applications 39 recommandations ,(popularité : 2 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 2 %)

Karusi : La justice acquitte le policier Augustin Bigirindavyi, auteur présumé d’attentat meurtrier,(popularité : 2 %)

Blanchiment d’argent : Où est le procureur général de la république ? ,(popularité : 2 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 2 %)

Criminalité : L’opposition salut l’incarcération de deux agents de la police et du SNR,(popularité : 2 %)