Les droits de l’enfant se cherchent encore au Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 20 juin 2012  à 10 : 42 : 27
a

Depuis le début de l’année en cours, plus de 20 enfants ont été tués notamment les nouveaux nés. D’autres ont été victimes d’exploitations sexuelles par ceux la même qui devraient les protéger, ce sont les propos de Christine Ntahe, représentante légale de l’association « Bon geste » au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée ce mardi sur la problématique des droits de l’enfant au Burundi.

Elle a indiqué que les droits se cherchent encore parmi les enfants vulnérables comme les enfants de la rue, les enfants albinos, les enfants chefs de ménages, les enfants vivant avec le VIH/SIDA, les enfants handicapés, les enfants abandonnés, les enfants en conflit de loi et les enfants qui accompagnent leurs parents en prison.

Selon Christine Ntahe, le droit à l’éducation reste une des tares de la société Burundaise.

"Pour la seule province de Muyinga, plus de 7000 enfants ont abandonné l’école pour la seule année scolaire de 2012 particulièrement au à la fin de l’année," fait-elle savoir.

Nombre de ces enfants particulièrement les garçons sont allés exploiter les minerais tandis que les filles quant à elles ont contracté des mariages illégaux de la part de Christine Ntahe. Elle dit qu’une enquête qui a été faite par le ministère du travail en 2012 a montré que sur 637 enfants, 30% d’entre eux sont exploités sexuellement.

De la part de Christine Ntahe, le Burundi devrait mettre sur pied une commission nationale des droits de l’enfant pour que ces tares sur les droits de l’enfant soient combattues notamment en faisant le monitoring et des caravanes juridiques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1074 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires ,(popularité : 33 %)

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 25 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 6 %)

12 étudiants burundais risquent d’être chassés par l’Université Cheick Anta Diop de Dakar ,(popularité : 5 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 5 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 4 %)

Campagne de vaccination des poules contre la maladie de Newcastle,(popularité : 4 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 3 %)