IPR : « le peuple est désorienté »




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 21 juin 2012  à 15 : 48 : 53
a

« En disant que l’argent prévu sur l’IPR n’était pas inscrit dans le budget national de 2012, il y a manque de cohérence dans les propos de Léonidas Hatungimana ; ces propos ne visent qu’à désorienter le peuple burundais », ce sont les propos de Gabriel Rufyiri mercredi 20 mai 2012 s’exprimant sur la récente déclaration de Léonidas Hatungimana, porte-parole du président de la république selon laquelle le budget annuel de 2012 n’avait pas prévu de chapitre sur l’impôt professionnel sur les revenus, dont seraient redevables aujourd’hui les dignitaires et autres cadres de l’Etat.

La problématique de l’IPR avait en effet fait remous entre février et mars 2012. La société civile réclamait bec et ongle que les dignitaires et autres cadres de l’Etat s’acquittent de ce devoir à l’instar des autres citoyens.

Aujourd’hui les relents de retours à cette réclamation restent vivaces selon Gabriel Rufyiri. En réaction contre la déclaration de Léonidas Hatungimana ce mardi, le président de l’Observatoire Burundais de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques, Olucome, a dit que depuis 2011 certaines catégories de citoyens s’acquittent de ce devoir d’Etat notamment les employés des organismes internationaux et des ambassades accréditées à Bujumbura comme le stipule l’article 70 de la constitution du Burundi.

« Les organismes internationaux se désistent aujourd’hui à soutenir le Burundi suite à cette évasion fiscale qui n’est pas sans créer deux poids deux mesures au sein de la société Burundaise », a-t-il indiqué.

Le deuxième vice président de la chambre basse du parlement avait indiqué que les parlementaires allaient se mettre sur la question. Hélas, cette préoccupation n’est pas inscrite sur l’agenda de la session de l’Assemblée Nationale au cours de cette période parlementaire bien qu’elle ait fait objet de revendication de la société civile.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

543 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 3 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 3 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 3 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Trois anciens présidents dénoncent l’absence de débat contradictoire pour une démocratie solide,(popularité : 3 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 3 %)